Lin Jarvis et les 5% qu’il aura manqué à Jorge Lorenzo

15-12-2016 20:00 Gregory Hellinx

Après avoir été couronné en 2015, Jorge Lorenzo avait pour objectif de confirmer son titre en 2016.

Pourtant, après un début en fanfare au Qatar, les lendemains étaient plus compliqués pour l’espagnol qui, pour des raisons diverses telles qu’une adaptation timide aux Michelin, la pluie qui perturbait trop de courses….  

Mais parmi ces raisons, Lin Jarvis, son team manager, n’a pas non plus hésité à mentionner l’annonce dès e début de saison de son passage chez Ducati.

Pour lui, ce transfert a immanquablement perturbé son pilote tout au long de cette saison même si, comme il le soulignait également à crashnet, une troisième place n’est pas synonyme d’une mauvaise saison.   

« La régularité apporte généralement des résultats, bien sûr pas toujours, parce que vous pouvez être constamment mauvais ! Mais si vous n'avez pas d'autres distractions, que vous pouvez simplement vous concentrer et prendre le travail en main, en général, c'est utile parce que pour gagner à ce niveau, vous devez toujours être bon.

Donc, si l’effet de la décision de Jorge de s’engager avec Ducati dès le début de la saison est difficilement quantifiable, il reste tout de même qu’il a certainement représenté une distraction.

Vous êtes peut-être encore concentré sur votre job à 95% mais 5% de votre esprit pense au futur et peut-être à ce qu’il pourra faire sur la Ducati. Je ne peux donc pas dire quelle influence directe ce choix a eu, mais il est certainement plus facile pour l'équipe de gérer une saison complète quand vous savez que vos pilotes seront encore là la suivante. Et je pense que pour le pilote c'est pareil.

Cela étant dit, nous sommes deuxième [Rossi] et troisième [Lorenzo] au championnat, ce qui signifie que heureusement, lorsque nos pilotes mettent leurs casques normalement ils sont capables de bloquer tout et restent complètement concentrés. Alors je pense que malgré ce transfert, nous avons encore effectué une très bonne saison ensemble ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Gregory Hellinx

 

 

Articles recommandés :