Lorenzo : « je savais que je serais rapide sur la Ducati »

08-01-2017 19:02 Gregory Hellinx

Tenir le compte des pilotes s’étant cassé les dents sur la Desmosedici est une entreprise compliquée mais pour se convaincre de la difficulté que représente le domptage de la bête (en tout cas avant l’arrivée de Dall’Igna) on retiendra les échecs cuisants de Melandri, Gibernau et bien entendu, de Valentino Rossi.

A vrai dire, le seul à y être réellement parvenu reste encore et toujours Casey Stoner qui, en 2007, ramenait à Borgo Panigale, la seule couronne en catégorie reine depuis le retour de la marque en 2003.

Mais avec l’arrivée de Dall’Igna, l’insoumise Desmosedici s’est peut-être quelque peu simplifiée et en 2016, elle offrait la victoire à Iannone en Autriche et à Dovizioso en Malaisie.

Dans la tête des dirigeants de la Scuderia, la bête était donc prête à recevoir un dompteur d’exception et c’est Jorge Lorenzo qui répondait aux sirènes italiennes.

Le défi a relevé pour ce pilote n’ayant jamais connu que la Yamaha était grand mais il en fallait visiblement plus pour l’effrayer.    

« J'étais convaincu que je ne changerais pas mon style de pilotage malgré le fait que j’allais piloter une Ducati, et ça ne changera pas. Je peux modifier quelques petits détails et évoluer, mais la moto ne me fera pas changer mon style. Je savais que je m'adapterais à la Ducati, quelle que soit la moto que je trouverais à Valence. Je savais que je m'adapterais rapidement, mais je ne savais pas à quel point. Je savais que je serais relativement rapide et que je me sentirais bien sur la machine et c’est ce qui s’est passé. Au final, cela dépend du caractère et du style de pilotage ».

On pourrait peut-être prendre cela pour de la prétention mais force est de constater que ses résultats à Valence tendent à lui donner raison !

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Gregory Hellinx

 

 

Articles recommandés :