Viñales : « Un des secrets de Rossi ? Il fait tout très calmement ! »

06-03-2017 08:15 Gregory Hellinx

Lorsqu’il hésitait entre Suzuki et Yamaha pour la suite de sa carrière, nous avions écrit que concrètement, Maverick Viñales ne pouvait faire autrement que de s’engager avec Iwata.  Une écurie de ce niveau, avec un équipier à battre de ce niveau, est une opportunité qui ne se refuse pas, d’autant plus quand votre ambition est de gagner des championnats.

Nous sommes désormais quelques mois plus tard et de « transfert intéressant devant s’adapter à sa nouvelle monture », Maverick Viñales est passé à l’homme que tout le monde cite comme un des grands favoris à la succession de Marquez. Comme il l’a rappelé à Solomoto, cette considération de la part de ses paires est un boost supplémentaire au moment de se lancer dans le hampionnat.    

« Entendre cela me donne une motivation supplémentaire. Le fait que vos adversaires vous voient comme un des principaux candidats pour le titre, même si je n'ai pas encore disputé une seule course sur la Yamaha est important. Cela signifie qu'ils voient beaucoup de potentiel en moi. Je suis impatient de commencer la saison. »

L’arrivée du gamin qui, pour Yamaha, remplacera peut-être avantageusement Jorge Lorenzo, est un sacré caillou dans la chaussure de Valentino Rossi qui va devoir composer avec un équipier peut-être même encore plus fort que le précédent.

Pour l’instant, les choses se passent pourtant plutôt bien avec l’Italien et évidemment, Viñales espère que cela restera en l’état. « Avec Valentino Rossi je n'ai aucun problème, nous avons toujours été d’accord. Nous verrons ce qui se passera sur la piste où vous ne pouvez faire que gagner et moi, gagner, c’est ce que je veux. J'espère qu’entre nous, le respect mutuel demeurera car ainsi, nos chemins ne se sépareront pas. Je regarde souvent Valentino, il fait tout très calmement, c’est un de ses secrets. Il ne teste pas beaucoup de choses, mais ce qu’il essaye, il le teste à fond. Je l'ai beaucoup regardé, il choisit calmement ce qui est bon et ce qui ne l’est pas. »

 

La pression monte

Après les ambitions et l’équipier, Solomoto s’est ensuite penché sur la M1 que Viñales a réussi à maîtriser en un temps record. En effet, son temps d’adaptation s’est en effet réduit à une peau de chagrin puisque dès les premiers tests à Valence, c’est lui qui prenait déjà le meilleur temps. « La Yamaha a besoin qu’on la pilote avec moins d’agressivité que la Suzuki. Nous devons travailler sur la dernière partie de la course et sur un freinage plus agressif pour être toujours compétitifs. En tout cas, je trouve cette moto fantastique. Je n’ai pas dû changer grand-chose à mon style de pilotage. Je crois que beaucoup de courses vont se décider dans les derniers tours là où de nombreux pilotes tentent le tout pour le tout. »

Enfin, le magazine espagnol ne pouvait conclure sans au préalable évoquer le cas de celui à qui tout le monde l’oppose, Marc Marquez ! Depuis ses essais tonitruants en Malaisie et en Australie, tout le monde semble estimer que la lutte pour le titre opposera exclusivement ces deux hommes.

Vrai ou pas, il n’en demeure pas moins que la pression monte et qu’elle commence doucement à se faire sentir entre les deux compatriotes. « Marc est un des pilotes les plus forts de la catégorie reine, nous avons tous deux le même but, cela sera passionnant. Marc, ne sera pas facile à battre, il est très talentueux et la Honda a un niveau très élevé. Pour gagner, je dois me donner à 100%. »

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Gregory Hellinx

 

 

Articles recommandés :