Tests Moto2: la sensation KTM

08-03-2017 20:37 Jean-Claude Schertenleib

La sensation est parfaite au premier jour des essais IRTA Moto2 de Jerez de la Frontera: le Portugais Miguel Oliveira a signé le meilleur temps absolu au guidon de la nouvelle KTM à cadre tubulaire. Mieux: il a déjà roulé plus vite que la pole du GP 2016, œuvre de Sam Lowes!

Tous les teams engagés en championnat du monde Moto2 et Moto3 sont à Jerez pour trois jours, pour des tests «officiels» qui ne le sont pas à 100% puisque ce n’est que vendredi soir que les équipes recevront les moteurs «uniques», qu’ils utiliseront donc pour la première fois au Qatar, dans dix jours.

Même si tout le monde ne roule pas obligatoirement avec la même puissance, les hommes forts de l’hiver ont émergé d’entrée avec le Japonais Takaaki Nakagami, meilleur temps de la première et de la troisième séance du jour, mais aussi Franco Morbidelli, Luca Marini et les deux Suisses, Tom Lüthi (une petite chute) et Dominique Aegerter (la Suter est dans le coup).

Tout cela est bien beau, mais il manque le principal personnage du jour. Et c’est Miguel Oliveira, déjà dauphin de Nakagami en matinée et qui, lors de la séance qui s’est déroulée sur le coup des 13 heures, a mis tout le monde d’accord: «Nous avons commencé à faire certaines comparaisons, mais je ne vous dirai pas lesquelles», riait-il au cœur de l’après-midi. «Ce sont les premiers tests IRTA; on sait qu’à Jerez, à cette période de l’année, on peut se retrouver totalement à l’aise ou totalement perdu. Pour moi, ça a fonctionné aujourd’hui, mais cette hiérarchie ne veut pas dire grand-chose. Sauf que pour le projet KTM, c’est un bon signe.»

Un absent de marque: Lorenzo Baldassari. Le pilote de Forward et équipier du demi-frère de Valentino Rossi a senti de fortes douleurs mercredi dernier, à la fin de tests privés, déjà à Jerez: «Une inflammation au tendon du bras gauche, il n’y a aucune lésion, mais les médecins m’ont recommandé de prendre un peu de repos.»

Et immense coup de chapeau au meilleur rookie du jour, le Malaisien Khairul Idham Pawi, brillant neuvième. Xavier Siméon a connu une journée en crescendo, il signe son meilleur chrono personnel dans la troisième séance d’essais, qui fut pourtant la plus «lente» des trois; au guidon de la Kalex de Tasca Racing, le Belge pointe en 14e position sur l’ensemble de la journée (Quartararo est dix-huitième).  

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Jean-Claude Schertenleib

 

 

Articles recommandés :