Tempête sur Losail, fin en queue de poisson

19-03-2017 19:51 Jean-Claude Schertenleib

Les essais officiels de Losail, à une semaine du premier GP de la saison, se sont terminés comme ils avaient commencé: par la présentation du drapeau rouge, qui a mis un terme prématuré à la neuvième séance Moto3, annulant dans la foulée la dernière possibilité pour les teams Moto2 de parfaire leur mise au point.

Tempête de sable, vent, orage, éclairs: un décor de fin du monde a accompagné les équipes des classes Moto3 et Moto2 ce dimanche. Un dimanche où les meilleurs temps de la veille – réalisés en soirée – n’ont pas pu être améliorés; en Moto2, le tiercé du jour donne Morbidelli – Oliveira – Lüthi et, sur l’ensemble d’un week-end marqué par la chute spectaculaire (mais sans mal, heureusement) de Mattia Pasini, c’est bien le Japonais Takaaki Nakagami qui émerge.

L’analyse des essais hivernaux dans la deuxième des catégories des GP, en tenant compte également des enseignements de Jerez, laisse apparaître les favoris attendus. Le plus véloce de tous semble être le plus jeune, Franco Morbidelli, même si Nakagami l’a battu de 53 millièmes à Losail. Le vice-champion du monde en titre, le Suisse Thomas Lüthi, est un peu plus loin et le perfectionniste qu’il est n’aurait pas été fâché si une séance de rattrapage avait été organisée lundi, les pilotes Moto2 ayant été sevrés de trois tests vendredi, puis du dernier hier soir: «Nous avons progressé, mais pour la mise au point des détails, nous aurons besoin des essais officiels du GP dès jeudi soir», explique le Suisse.

Autre confirmation, Alex Marquez est beaucoup plus présent et solide que l’an dernier; dans le sillage de Morbidelli, au sein du team Marc VdS, le frère de Marc aura son mot à dire dès le premier GP. Dernier élément – pour l’heure – à relever, c’est bien sûr la qualité confirmée de la toute nouvelle KTM qui, avec Miguel Oliveira – Brad Binder est encore en retrait – semble déjà mûre pour a victoire.

La déception technique de ces essais – bravo aux Tech 3 de Xavi Vierge et Remi Gardner, surprenantes! – nous vient des nouvelles Suter MMX2. Si Dominique Aegerter avait brillé de mille feux à Jerez, il s’est totalement noyé à Losail (d’abord au figuré, puis au propre), sur un circuit où il ne s’est certes jamais senti à l’aise. Le meilleur représentant de la marque suisse est Danny Kent, à une seconde des deux hommes forts de ce week-end, Nakagami et Morbidelli.

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

 

Jean-Claude Schertenleib

 

 

Articles recommandés :