Pere Riba pense que Lorenzo n’y arrivera pas sur la Ducati, Didier de Radiguès tempère

20-04-2017 21:42 Gregory Hellinx

Pere Riba est le chef mécanicien de Jonathan Rea en Superbike et c’est donc lui qui a accompagné le britannique dans son passage de la Honda à la Kawasaki.

Mission délicate probablement mais réussie avec brio par le désormais double Champion du monde.

Interrogé par Motorsport, il a donné son avis sur le passage effectué par Lorenzo de la Yamaha à la Ducati et, comme vous pourrez le constater, il n’est pas spécialement optimiste.

« Rea a été très bon pour s’adapter à la Kawasaki sans déformer son propre style, en conservant sa capacité à faire rouler la moto, mais en améliorant aussi la partie moins naturelle, le freinage et une accélération plus prononcée, donc un style plus « stop and go ». Faire cela n'a pas été facile, Rea a piloté des Honda pendant des années et le passage à Kawasaki n'a pas été facile.

Permettez-moi de donner un exemple. Je vais probablement recevoir beaucoup de critiques, mais je dis que Jorge Lorenzo ne pilotera jamais la Desmosedici au maximum. C’est un grand pilote et la Ducati a une puissance effrayante mais malheureusement, leurs caractéristiques ne collent pas. Jorge Lorenzo ne sera jamais fort avec la Ducati.

Cette moto, la Ducati, vous devez la piloter en insérant la puissance et puis vous devez ouvrir immédiatement les gaz, comme Stoner. Si vous voulez profiter de la vitesse de passage en courbe, vous n’en avez pas la possibilité. Jorge va s’améliorer, mais il ne pourra jamais atteindre les résultats obtenus avec une Yamaha qui s'adaptait très bien à ses caractéristiques ».

Face à une affirmation aussi catégorique et partant du principe que deux avis valent mieux qu’un seul, nous avons demandé à Didier de Radiguès ce que lui en pensait.

Et si le belge approuve certaines parties de l’interview du chef mécanicien, le pilote tempère !

« Je suis conscient que l’adaptation à la Ducati n’est pas une simple affaire et les exemples de pilotes célèbres ne manquent pas pour confirmer l’évidence, toutefois, je trouve Riba très sévère et surtout très catégorique.

En effet, je suis entièrement d’accord avec lui sur les caractéristiques de cette machine et je suis aussi d’accord pour dire que pour l’instant, le pilotage de Jorge Lorenzo ne cadre pas avec cette machine mais de grâce, ils n’ont encore disputé que deux courses.

Pour moi, à l’heure actuelle, il ne faut pas enterrer Lorenzo car rien ne permet d’affirmer catégoriquement qu’il n’arrivera pas à s’adapter.

Si Rea a réussi la transition, pourquoi pas un quintuple Champion du Monde. Laissons le temps au temps ! 

Un pilote rapide en sport mécanique l’est avec n’importe quel engin mécanique. Bien sûr il est plus difficile de passer de l'auto à la moto mais les exemples de réussites de 2 à 4 roues sont nombreux. Alors d’un type de moto à un autre, « it’s a pièce of cake » pour un champion. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Gregory Hellinx

 

 

Articles recommandés :