« Il a du talent » : Maverick Viñales loué par ses pairs

15-07-2017 09:48 GP Inside

Interrogées sur le cas Maverick Viñales, plusieurs légendes et ex-gloires du MotoGP ont loué les capacités de l'Espagnol. 

Trois victoires, trois poles, trois meilleurs tours et une lutte engagée pour la couronne mondiale : recruté par Yamaha il y a quelques mois, Maverick Viñales n'a pas mis longtemps à se hisser à la hauteur des meilleurs pilotes de la planète. Pour sa première saison chez Movistar, le voilà dans la course au trône suprême. Ceux qui, auparavant, étaient à sa place, ont reconnu son potentiel.

Double-champion du monde (2007 & 2011), Casey Stoner dit ne pas avoir été surpris par les performances de Viñales, lui qui avait déjà montré de bonnes choses en 2016 ainsi que lors des premiers tests MotoGP. Un avis partagé par Kenny Roberts Jr., couronné en 2000, qui le juge « assis sur la bonne machine, dans la bonne équipe, au bon moment et avec la bonne attitude ».

« Chez Suzuki il était déjà bon, renchérit Alex Crivillé, titré en 1999, mais dès la pré-saison 2017, il a montré qu'il était maintenant l'un des pilotes les plus rapides. Pour moi il a un énorme talent. » « Il est très spécial à observer lorsqu'il pilote. Il a beaucoup de similitudes avec Marquez », estime Randy Mamola, véritable Poulidor du motocyclisme (quatre fois deuxième d'un championnat 500cc).

Recordman en termes de titres et de victoires, Giacomo Agostini s'avoue un peu surpris. « L'année dernière je pensais que c'était un bon pilote, mais pas autant qu'il le montre aujourd'hui. Les gens de Yamaha sont heureux, parce qu'il reste calme et qu'il est intelligent. Il a du talent, mais il a encore besoin de plus d'expérience. » Pour Kevin Schwantz, qui s'attendait à ce qu'il ait « la vitesse pour gagner des courses », la question était de « savoir s'il avait la volonté et la tactique de gars comme Rossi ou Marquez, qui roulent en MotoGP depuis plus longtemps que lui. Mais il a prouvé qu'il était rapide, calme et constant. »

Enfin, Alberto Puig, connu pour avoir été le mentor de Dani Pedrosa, voit dans les yeux de Viñales les éclairs du championnat. « Il a de l'ambition. Par conséquent, il ne se dit pas : "Ok, c'est ma première année sur la Yamaha, je dois m'habituer à la machine". Non, il veut gagner le titre. Il a les compétences et la détermination pour. Il a des chances d'y arriver cette année, mais il des pilote très forts contre lui qui feront tout pour l'en empêcher. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

GP Inside

 

 

Articles recommandés :