Pour Hervé Poncharal, les futures Moto2 Triumph menaceront les MotoGP les plus lentes

23-07-2017 10:24 PhotosGP Inside

Le Moto2 s’apprête à tourner une page de son histoire commencée en 2010. Depuis, ces motos à moteur unique vivent avec un cœur de Honda, de 600 cc, qui faisait le bonheur du modèle CBRR et que l’on retrouvait aussi en Supersport. Avec ses 123 ch, il faisait vaillamment son travail. Mais son temps est maintenant passé et dès la saison 2018 terminée il laissera place à un trois cylindres Triumph de 765 cc avec 30 ch de plus. Une autre dimension.

Qui plus est, les futures machines de la catégorie auront droit à une centrale électronique plus évoluée de même que Dunlop mettra à disposition une nouvelle gamme de pneus. Un ensemble qui devrait immanquablement améliorer les performances. Jusqu’à quel point ? Hervé Poncharal, le patron d’un team Tech3 présent sur cette grille de départ avec la Mistral610 assure que les MotoGP les moins rapides vont avoir du souci à se faire… « L’arrivée de Triumph est une excellente nouvelle. Pas seulement grâce au fait que nous voyons l’arrivée d’un constructeur prestigieux mais aussi parce que le moteur va avoir un très bon son ».

« Avec ce moteur plus gros, plus puissant et qui aura une électronique Magneti-Marelli toute nouvelle, l’écart avec les MotoGP va se réduire. Et déjà, sur certains circuits, il n’est pas si grand. Au Sachsenring, le meilleur des Moto2, Miguel Oliveira sur la KTM, a fait 1’24.483 en course alors que le dernier en MotoGP était en 1’23.221 avec Scott Redding. Et en fin de course, certains parmi les derniers étaient en 1’24 ».   

L’élite n’aura donc qu’à bien se tenir, d’autant plus que le manufacturier unique mettra son grain de sel : « ce sera également un défi pour Dunlop qui proposera d’autres pneus qui seront aussi un élément pour aller défier les dernières MotoGP sur certains circuits ». Un défi qui pourrait aussi séduire Triumph qui serait alors encourager à franchir le pas … « Pour le moment, ils sont engagés en Moto2, mais ensuite, on ne sait jamais » ... Triumph a signé un bail de trois ans pour alimenter de ses moteurs la grille de Moto2.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

 

 

GP Inside

 

 

Articles recommandés :