Alex Marquez : « être le frère de Marc ? Positif et négatif ! »

10-08-2017 20:50 Gregory Hellinx

Même si la saison dernière Alex Marquez avait obtenu son premier podium en Moto2, il avait malgré tout connu une saison compliquée puisqu’il avait notamment enregistré sept abandons.

En revanche, en 2017, le pilote VDS s’est révélé avec deux victoires et un total de quatre podiums.

Malheureusement pour lui, deux erreurs (en Argentine et au Sachsenring) payées au prix fort font qu’aujourd’hui, il pointe à 49 points de son équipier. Il n’est toutefois pas surpris car, comme il l’a déclaré à motograndprix, il savait que Franco Morbidelli serait très fort.

« Je m'attendais à ce que Franco soit aussi rapide, car lors de la seconde moitié de la saison dernière il l’avait déjà été et avait réussi beaucoup de podiums. Au début, il était beaucoup plus fort que nous, mais lentement, on s’en rapproche. Même Oliveira et Pasini sont très proches et tout peut changer à chaque course. »

Alex Marquez avance donc à son rythme mais pourtant, aux yeux de beaucoup, avant d’être Alex Marquez, il est surtout le frère de Marc, une situation pas toujours facile, surtout lors des saisons de vache maigre comme en 2015 et, dans une moindre mesure, en 2016.

« C’est positif et négatif. Vous avez beaucoup plus de pression parce que tout le monde vous compare à lui et garde un œil sur vous alors que si j'étais un pilote « normal », les critiques seraient peut-être parfois moins fortes. Maintenant, tout le monde vous regarde en Moto2 et peut-être que si vous arrivez en 22ème position, on se dit que vous n'êtes pas prêt pour le MotoGP. Mais je suis heureux d'avoir un frère comme Marc. Je suis heureux d'être en mesure de m’entraîner tous les jours avec lui et vivre avec lui. Nous avons une excellente relation. »

Toutefois, Alex commence à afficher un sérieux niveau et la prochaine étape est bien entendu le MotoGP, même si, en 2018, il a choisi de rester en Moto2 pour emmagasiner plus d’expérience et parce qu’il a encore « quelque chose à apprendre ».

Le grand saut devrait donc être pour 2019, l’année où Pedrosa pourrait ne plus être pilote Repsol Honda. Certains ont donc déjà émis l’hypothèse de la réunion des deux frères au sein du même team, ce à quoi le plus jeune des frères Marquez ne croit pas (et n’aspire certainement d’ailleurs pas).    

« C’est un peu difficile, mais peut-être tous les deux en MotoGP comme les frères Espargaró. Ils sont tous les deux-là, ils y sont parvenus. Mon but est d'aller en MotoGP, ce qui est le même objectif que chaque pilote. Mais il faut être prêt pour aller vite. »

Enfin, pour terminer son interview, Gianluca Rizzo a demandé à Alex qui étaient ses favoris en Moto3 et en MotoGP. Sa réponse concernant la catégorie inférieure est étrange !  

« Je pense que le pilote le plus fort en Moto3 en ce moment est Aron Canet. Martin est aussi très fort, mais la blessure l’a mis hors-jeu pour le championnat. En MotoGP, la lutte est vraiment ouverte, mais j'espère que Marc gagnera encore cette saison parce que c’est mon frère. Il a fait une première partie de championnat très intelligente, alors que les pilotes Yamaha ont perdu beaucoup dans des conditions difficiles telles qu’à Jerez ou au Montmelo. »

Pas de trace de Joan Mir donc ! Pourtant s’il est bien un pilote qui domine son sujet en Moto3, c’est bien lui et ses 64 points d’avance sur Canet et ses 101 points sur Martin. Faut-il y voir une petite vengeance après qu’en 2016, a Spielberg au soir de sa première victoire, Mir ait déclaré qu’il était partisan de Valentino Rossi ?

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Gregory Hellinx

 

 

Articles recommandés :