Van der Mark : « Je ferai de mon mieux »

12-09-2017 09:00 GP Inside
C'est officiel depuis lundi : Michael van der Mark remplacera Valentino Rossi sur le Grand Prix d'Aragon. Que ressent-il ? Qu'espère-t-il de cette pige ? Le Néerlandais se confie.

Michael van der Mark aura la lourde mission de remplir Valentino Rossi sur la M1 officielle lors du prochain GP. Le natif de Gouda participera sur le Motorland Aragon à la première course de sa carrière en catégorie MotoGP. Nous retranscrivons ici l'intégralité de son interview réalisée par le média officiel du championnat du monde Superbike.
Tu t’apprêtes à faire tes premiers pas en MotoGP, félicitations ! Comment te sens-tu ? 
« Je suis très heureux, c’est génial et enthousiasmant d’avoir la chance de piloter la moto de Valentino. Mais la semaine s’annonce difficile. Je n’ai pas réalisé d’essais avec la machine, donc l’épreuve sera délicate, mais je suis ravi et impatient de saisir cette opportunité. »
 
De quelle manière cette opportunité s’est-elle présentée à toi ? 
« Lorsque j’ai eu la connaissance de ce qui s’était arrivé à Valentino, je savais qu’il y allait avoir besoin d’un remplaçant pour quelques courses. Mon manager s’est donc entretenu avec Lin Jarvis au sujet de la situation. Ils ont immédiatement dit qu’ils avaient besoin d’un remplaçant pour Aragón. Ils avaient quelques options, mais le choix s’est finalement porté sur moi. »
 
Il existe quelques différences entre la M1 et la R1, à quoi t’attends-tu ? 
 « C’est très difficile à dire, c’est une moto complètement différente, mais je suis vraiment heureux de piloter l’une des meilleures MotoGP au monde. Je ne sais pas à quoi m’attendre, tous les éléments de la machine sont quelque peu différents, à l’image des disques en carbone et des pneus. Honnêtement, je ne sais pas, mais ce dont je suis sûr ce sera une moto incroyable à piloter. »
 
Tu dois être ravi que le MotorLand Aragón soit un tracé avec lequel tu es familier ? 
« Oui, lorsque j’ai su que c’était une éventualité, j’étais enchanté que ce soit sur une piste que je connaisse et non l’inverse. C’est un tracé que j’apprécie beaucoup. Cela joue en ma faveur et ça m’aidera à prendre mes marques sur la moto. »
 
Ton coéquipier Alex Lowes a couru au guidon de la M1 l’an dernier, a-t-il été de bons conseils ?
« C’est amusant de penser à ça maintenant, car Alex et moi avions déjà discuté de ce qu’il avait accompli l’an dernier sur la M1. Il m’a dit que c’était une moto fantastique et que je l’aurais adoré. Elle est si différente, amusante et géniale que nous en avions déjà parlé. Mais c’était avant que j’aie cette opportunité. Il sait que j’adorerai la moto et je pense que je serai comme un enfant le jour de Noël. »
 
Ton programme a été chargé durant l’été puisque tu as participé à une épreuve du Championnat Superbike au Japon, aux 8h de Suzuka et au #GermanWorldSBK, cela ne t’a pas perturbé ? 
 « La saison était déjà chargée et j’ai piloté de nombreuses machines différentes, mais j’aime rouler. Lorsqu’une opportunité comme celle-ci se présente, cela n’a pas d’importance d’être occupé, je ne la laisse pas me filer entre les doigts. Je suis vraiment reconnaissant envers Yamaha de m’avoir permis d’essayer autant de bonnes motos différentes. »
 
Es-tu impatient de partager ton box avec Maverick Viñales ? 
« Je serai tellement occupé à prendre mes marques sur la moto que je n’aurai pas le temps de le rencontrer, mais j’espère qu’il me donnera quelques conseils avisés. Je passerai le week-end à comprendre la machine et à apprendre à connaître l’équipe, donc je ne pense pas que je le verrai beaucoup. »
 
Cela doit être difficile de remplacer un pilote aussi renommé que Valentino Rossi ? 
 « Bien sûr, personne ne peut vraiment remplacer Valentino et ce n’est pas ce que je souhaite. C’est l’un des meilleurs pilotes au monde et c’est dommage qu’il ne soit pas sur la grille. Mais c’est génial d’avoir cette opportunité de piloter sa moto et de courir à sa place. C’est difficile de dire ce que je ressens, il devrait être sur la piste, mais c’est également incroyable d’avoir cette chance. »
 
Quels sont tes objectifs pour ce week-end ? 
« Pour être honnête, je n’en ai aucune idée, en particulier parce que je n’ai jamais essayé la moto. L’équipe m’a dit qu’il n’y avait aucune pression. Je ferai du mieux que je peux. J’espère apprendre beaucoup et j’espère pouvoir donner quelques retours qui pourraient servir pour la suite de la saison. C’est mon objectif principal : m’adapter à la moto et donner de bons retours à l’équipe. »
 
Alors qu’il reste encore quatre manches en WorldSBK, espères-tu tirer profit de ce que tu auras appris avec la M1 pour l’utiliser sur la R1 ? 
 « C’est l’un des points sur le fait de piloter des motos différentes, chacune a ses avantages et ses inconvénients. J’espère trouver quelques bons points sur la M1 qui pourront nous permettre d’améliorer la R1. C’est toujours positif de piloter des motos différentes et j’espère m’en souvenir en retrouvant ma machine WorldSBK. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

 
 
GP Inside

 

 

Articles recommandés :