Bartholemy et Rabat ne se quittent pas en bons termes

11-10-2017 08:15 GP Inside

Ils ont grandi ensemble jusqu’à conquérir un titre en Moto2. Ils ont ensuite vécu deux saisons en MotoGP, sans grand succès néanmoins. Mais de tout ça, hélas, il n’en restera pas grand-chose. Le team manager Bartholemy et son pilote Tito Rabat ne se quitteront en effet pas en bons termes. Et c’est le patron belge qui vend la mèche, pour mieux le regretter.

Jusqu’à son arrivée au sein du Marc VDS Racing, Tito Rabat n’était pas le genre de pilote à marquer les esprits. Trois victoires en 125 seulement, de 2007 à 2010, deux succès en Moto2 de 2011 à 2012. Ce n’est qu’en 2013 que la carrière de l’Espagnol s’envole. Jusqu’à cette campagne triomphante de 2014, avec la couronne au bout du chemin. Le redoublement de 2015 a apporté d’autres victoires, mais pas de titre. Depuis, il est en MotoGP. Une catégorie où il n’est jamais entré dans le top 10. Pour l’instant.

Malgré ces piètres résultats, Rabat sera en 2018 au sein du team Avintia Ducati. « D’un point de vue humain, cette séparation est ennuyeuse » commente Bartholemy. « Je pense avoir fait beaucoup pour Tito. Il est venu chez nous, on l’a toujours payé comme il faut et on ne lui a jamais demandé de sponsor. Lorsqu’il a compris qu’il ne piloterait plus avec nous, il me l’a fait bien comprendre. Il ne m’a plus adressé la parole et ainsi de suite ».

« C’est dommage, parce que nous avons connu quatre belles années. Il a gagné le premier titre mondial pour le team. On s’est battu pour un autre l’année d’après. Je lui ai donné une chance de piloter en MotoGP. Il n’aurait jamais connu ça ailleurs et dans de telles conditions. Toujours avec une moto d’usine et un bon salaire. Lorsqu’il sera parti, je ne pense pas que l’on retrouvera la relation que nous avions avant. On verra bien ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

GP Inside

 

 

Articles recommandés :