#JapaneseGP, Rossi : « Quatre courses pour préparer 2018 »

12-10-2017 18:45 Gregory Hellinx

Valentino Rossi aborde la dernière partie d'une saison 2017 qui ne devrait pas être celle de son dixième titre. Mais le Docteur ne se décourage pas, et pense déjà à la suite.

Voilà six semaines que Valentino Rossi s'est cassé le tibia-péroné, manquant le Grand Prix de Saint-Marin et perdant ses chances de couronne. Il sera ce week-end sur la grille de départ du Twin Ring Motegi, et sa « jambe va bien, j'ai encore un peu de mal à marcher mais je n'ai pas eu de problème particuliermême pendant le voyage. Je vais certainement mieux qu’en Aragon. À Misano j’ai pu m’entraîner sur la R1 et samedi, c’était agréable de retourner au Ranch. Sur la moto de flat track j'ai un souci supplémentaire, je ressens de la douleur quand je sors le pied. »

Arrivent maintenant le Japon, l'Australie et la Malaisie : trois courses consécutives. « La tournée asiatique est un moment spécial, vous devez l'aborder en pensant que les courses se suivent l’une derrière l’autre. La chose la plus importante est que nous allons rouler sur trois magnifiques pistes, avec une atmosphère que j'apprécie vraiment.

Lors des dernières courses, Jorge et Dani ont été rapides et j'espère pouvoir en faire de même. Il ne fait aucun doute que nous pouvons jouer un rôle majeur dans le classement, nous pouvons enlever des points à un pilote plutôt qu'à un autre. Cependant, je pense qu'à la fin, tout le monde fera sa propre course. Est-ce que j’aiderai Maverick ? Cela dépendra de la situation. Je ne sais pas quoi répondre pour le moment. »

Quant à la suite, le pilote Yamaha veut utiliser ces Grands Prix pour «  travailler en vue de la saison prochaine car la M1 souffre encore en fin de course en raison de la consommation des gommes. Pour cette raison, il est important de nous concentrer sur cette question maintenant. Pour la résoudre, nous devrons travailler sur l'électronique mais aussi sur le châssis et la répartition des masses. Je ne m'attends pas à quelque chose de nouveau d'ici à Valence, mais j'espère que nous serons toujours compétitifs. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Gregory Hellinx

 

 

Articles recommandés :