#QatarGP : Jorge Lorenzo raconte sa chute

22-03-2018 12:15 GP Inside

Jorge Lorenzo a terminé le Grand Prix du Qatar dans les graviers. L'Espagnol, lâché par ses freins, estime que « tout était possible ».

Le Grand Prix du Qatar 2018 n'aura donc pas été celui du douzième podium de Jorge Lorenzo à Losail. L'Espagnol a pourtant souvent obtenu de très bons résultats au Moyen-Orient, sur un circuit qui convient également à la Ducati. Malheureusement pour lui, la course d'ouverture de la saison s'est achevée par une chute au treizième tour.

« Je n'ai pas pris un bon départ parce que la GP18 part en wheelie et je n'ai pas su garder le contrôle, explique Lorenzo, qualifié neuvième et treizième à l'issue du premier tour. J'ai perdu des places, et à partir du second tour le frein avant ne répondait plus aussi bien, je pense qu’il commençait déjà à surchauffer. J'essayais de moins le solliciter. »

Puis, le pilote Ducati a commencé à remonter, jusqu'au dixième rang. « Quand je me suis senti mieux j'étais plus rapide que les pilotes qui menaient la course [ce qui n'est pas vrai : Lorenzo roulait dans leurs chronos mais n'était pas plus vite, NDLR]. Je rattrapais Iannone, mais au virage 4 je n'ai pas pu freiner, j'ai dû me jeter de la moto pour ne pas percuter le mur. Je suis chanceux car ce n'est pas arrivé à 300 km/h. »

Un problème de frein qui, selon lui, a peut-être gâché une belle opportunité. « Je pense que j'aurais pu me battre dans le groupe de tête, estime-t-il. Tout était possible : gagner, finir troisième, ou cinquième. C'est la première fois que j'étais meilleur en deuxième partie de course qu'en première. »

« Mais aujourd'hui, nous avons zéro point », conclut-il avec un soupir. C'est la première fois depuis 2009 que Jorge Lorenzo, qui avait déjà chuté à Valencia en novembre 2017, enchaîne deux résultats blancs consécutifs. Revanche à prendre en Argentine, où il était également tombé l'année dernière.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook 

GP Inside

 

 

Articles recommandés :