#ArgentinaGP, MotoGP : Crutchlow s’impose et Marquez perd gros au bowling

08-04-2018 22:27 GP Inside

Il est des GP où aussi belle que soit la victoire du vainqueur, elle ne peut que passer au second plan en raison d’évènements marquants prenant le pas sur tout le reste. Ce Grand Prix d’Argentine pourrait en être l’exemple type.

En effet, que ce soit les hésitations coupables de la Dorna où les dépassements de Marc Marquez, les faits de course n’ont pas manqué. Rétroactes.

Il y a d’abord cet immense raté de la Dorna lors du départ. Les pilotes s’élancent de la pitlane en pneus pluie, tous sauf Jack Miller, le poleman, qui de son côté, pose une fois de plus le pari des pneus slicks. Lors du tour de mise en grille, les pilotes se rendent compte qu’ils ont tous effectué le mauvais choix. Ils décident alors, en dépit du règlement, mais avec la bénédiction de la direction de course, de rentrer au stand pour changer de machine. Tous sauf Miller évidemment !

L’Australien avait fait le bon calcul et ils auraient donc tous dû démarrer des stands mais pourtant, la direction de course décide d’un nouveau départ avec une grille modifiée… C’est à dire avec Miller seul devant et tous les autres quelques lignes plus loin ! Une véritable mascarade qui pénalise l’unique pilote à avoir effectué le bon choix ! Honteux.

Mais comme si cela ne suffisait pas, lors du retour sur la grille après le tour de chauffe de la seconde procédure de départ, Marc Marquez cale. Il quitte alors sa case pour redémarrer sa machine, ce qu’il parvient d’ailleurs à faire. Sans hésitation et en dépit de la décision du directeur de course lui enjoignant de rejoindre la pitlane, l’Espagnol grimpe sur sa machine, prend la piste en sens inverse, effectue une manœuvre et se replace sur la grille.

Bien entendu la sanction est plus ou moins immédiate et alors qu’il avait déjà repris la tête de la course, le champion du monde se voit pénaliser par un « ride through ». La pitlane passée, il reprend la piste en dix-neuvième position devant Bautista, Lorenzo (en mode anonyme) et Siméon.

Qu’à cela ne tienne, il repart couteau entre les dents, aligne les tours et commet une première erreur pour le gain de la quinzième place en évacuant Aleix Espargaro. Seconde pénalité pour le pilote Repsol qui doit rendre une place. L’histoire ne le retiendra certainement pas, mais s’il décide d’effectivement la rendre, il la rend à Lüthi, Espargaro étant trop loin !

Le pilote Repsol reprend sa marche en avant et revient petit à petit sur Dovzioso, puis sur Rossi. A quatre tours de la fin, il décide alors de passer l’italien mais en enclenchant le mode chausse-pied ! Il s’appuie sur son adversaire, le sort de la trajectoire et le pousse à la faute. Rossi chute et la direction de course inflige à Marquez sa troisième sanction du jour. Il écope cette fois d’une pénalité de 30 secondes, ce qui le renvoie à la dix-huitième position.

Bien entendu, comme le veut la tradition, Marquez se rend au stand de Rossi pour lui présenter ses plus plates excuses mais Uccio, le fidèle lieutenant, lui signifie une fin de non-recevoir dans un discours qui ressemblait vaguement à « ici c’est chez moi et tu n’as rien à y faire ! ». Ambiance !

On vous l’avait écrit, on en oublierait presque que devant, quatre pilotes ont pulvérisé la concurrence en se livrant une bagarre somptueuse. En effet, débarrassé d’un Marquez empêtré dans les sanctions liées à sa partie de bowling, Miller, Crutchlow, Rins et Zarco, non sans s’être quelque peu frotté avec Pedrosa qui a par ailleurs chuté, s’échappaient irrémédiablement.

Miller menait longtemps les débats avant de voir Zarco le dépasser. Les deux pilotes jouaient au chat et à la souris pendant quelques tours avant que l’australien ne commette l’erreur de trop. Il reculait de quelques mètres mais c’était suffisant pour sceller son sort. La partie semblait alors vouloir se jouer entre Rins, Zarco et Crutchlow mais dans les deux derniers tours, l’Espagnol rendait la main et laissait le Britannique bondir sur le français avant l’entame du dernier tour.

Crutchlow faisait le forcing et maintenait le cap s’offrant ainsi sa troisième victoire en Grand Prix devant Zarco et Rins. Miller, victime des errements de la direction de course s’offrait malgré tout une belle quatrième place devant Marquez, revenu du diable vauvert mais pour rien puisqu’il sera pénalisé de trente secondes.

Viñales, de nouveau en difficulté, prend donc les points de la cinquième place après être revenu d’une lointaine quatorzième place. Andrea Dovizioso, qui donnait l’impression de rouler sur des œufs avec sa Desmosedici, limite la casse avec une cinquième place au terme d’un weekend à oublier.

Suivent un très bon Rabat, Iannone, surclassé par son équipier, Syahrin, premier rookie et Petrucci. On notera encore la très mauvaise course de Lorenzo, à la traîne depuis le début du weekend. Il prend finalement le point de la quinzième place et marque ainsi son premier point de l’année. Xavier Siméon, termine vingt et unième.

Il n’est peut-être pas inutile de vous rappeler que vos commentaires peuvent être percutants sans pour autant sortir des règles élémentaires de courtoisie ! Que l'on soit "pour" ou "contre", l'honnêteté prévaut. Et si demain, Lorenzo, Dovizioso, Rossi (...) ont un comportement identique à celui de Marquez en Argentine, alors il faudra l'écrire avec autant de fermeté.

Les suites de ce GP dans les prochains jours avec, à n'en pas douter, beaucoup de débats...

Stay tuned !

Rejoignez-nous Facebook

GP Inside
PositionPiloteTeamKm/HTemps/Ecart
1 Cal CrutchlowLCR Honda CASTROL170,440'36.342
2 Johann ZarcoMonster Yamaha Tech 3170,4+0.251
3 Alex RinsTeam SUZUKI ECSTAR170,2+2.501
4 Jack MillerAlma Pramac Racing170,1+4.390
5 Maverick ViñalesMovistar Yamaha MotoGP169,3+14.941
6 Andrea DoviziosoDucati Team168,8+22.533
7Tito RABAT Reale Avintia Racing168,8+23.026
8 Andrea IannoneTeam SUZUKI ECSTAR168,7+23.921
9 Hafizh SyahrinMonster Yamaha Tech 3168,7+24.311
10 Danilo PetrucciAlma Pramac Racing168,6+26.003
11 Pol EspargaroRed Bull KTM Factory Racing168,2+31.022
12 Scott ReddingAprilia Racing Team Gresini168,2+31.891
13 Takaaki NakagamiLCR Honda IDEMITSU168,1+32.452
14 Franco MorbidelliEG 0,0 Marc VDS167,5+42.061
15 Jorge LorenzoDucati Team167,5+42.274
16 Alvaro Bautista Angel Nieto Team167,5+42.625
17Thomas LUTHI EG 0,0 Marc VDS167,4+43.350
18 Marc MarquezRepsol Honda Team169,4+43.860
19 Valentino RossiMovistar Yamaha MotoGP166,8+52.082
20 Karel AbrahamAngel Nieto Team166+1'03.944
21Xavier SIMEON Reale Avintia Racing165,6+1'10.144
Bradley SmithRed Bull KTM Factory Racing167,27 Tours
Aleix EspargaroAprilia Racing Team Gresini166,211 Tours
Dani PedrosaRepsol Honda Team

 

 

Articles recommandés :