Jorge Lorenzo : « C'est une obsession de gagner »

14-04-2018 16:00 GP Inside

On le savait déjà que la nouvelle Ducati Desmosedici GP18 est une moto bien différente, meilleur et plus véloce, que la GP17. Ce qui handicape considérablement Jorge Lorenzo, alors qu’il produit des efforts, et qui au final ne parvient pas hélas à avoir un bon feeling avec la machine.

Il parait d’ores et déjà évident qu’au regard des changements effectués sur la moto en terme notamment de châssis renouvelé, d’aérodynamique, que ceux-ci ne correspondent pas à ce que souhaite le Majorquin, et qu’il va devoir en tirer les leçons en affinant son style de pilotage pour réussir à conquérir la belle rouge.

« Au cours de la pré-saison la moto a changé, par exemple au Qatar on ne pouvait pas utiliser les ailes qui m'ont toujours aidé, regrette-t-il sur Tuttomotoriweb. Avec cette nouvelle machine tout était compliqué, les freins en particulier. »

Le week-end dernier, Lorenzo n'a ramené qu'un point de Termas de Rio Hondo mais il veut garder espoir. « En Argentine c'était une course avec les pires conditions pour moi, en plus j’ai été malchanceux. À tout moment la donne peut s’inverser en fonction des circuits. Nous devons encore aller sur un autre circuit plus favorable pour Ducati et pour mon style de conduite pour aspirer à la victoire. »:

« C'est une vraie obsession pour moi de gagner, réaffirme-t-il. C'est pourquoi, à partir de cette année, j'ai souhaité mettre ma touche personnelle à la préparation de la moto. Maintenant je donne plus d'importance à ma préparation physique, je m’alimente mieux, j'ai augmenté le nombre d'heures d'entraînement par semaine. En ce moment, tous mes efforts ne paient pas, mais je ne doute pas que ce ne sera qu'une question de temps. Le couple Lorenzo-Yamaha a donné d'excellents résultats, beaucoup de victoires et de titres. L'an dernière j'étais sur le point de remporter ma première course, j'ai raté quelques courses ».

Et de conclure avec une formule qui ne surprendra personne : « La moto de cette année est très différente de l'année dernière et certaines choses ne peuvent pas être faites. Nous avons bien progressé mais il y a encore des problèmes que nous sommes en train d’essayer de résoudre. La confiance est là. Dans le passé, deux pilotes ont toujours fait la différence : Marquez et moi. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous Facebook

GP Inside

 

 

Articles recommandés :