Petrucci sur Marquez : « La direction de course devrait faire quelque chose »

08-06-2018 09:30 GP Inside

Danilo Petrucci gardera un souvenir mitigé de son Grand Prix d'Italie 2018, et ce n'est – selon lui – pas nécessairement de sa faute. Touché par Marc Marquez après quelques centaines de mètres de course, le pilote Aima Pramac Racing estime que l'incident a « ruiné » une partie de sa course. Et pense, comme le team-manager de Ducati Paolo Ciabatti, que Marquez devrait être sanctionné (lire ici).

Troisième au Mugello en 2017, Petrucci espérait jouer le podium ce week-end.  Samedi dernier, il ne s'était jamais aussi bien qualifié sur un Grand Prix d'Italie (cinquième). En course, il a réalisé un départ canon et se retrouvait troisième d'entrée de jeu. Mais sur un dépassement agressif, Marc Marquez l'a touché et poussé hors de la trajectoire. Résultat de l'opération : le pilote Ducati se retrouvait à la limite du top-10, à la bagarre avec Jack Miller alors qu'il comptait tenir la dragée haute à Valentino Rossi.

Petrux n'a ensuite cessé de remonter, jusqu'à se retrouver troisième. Mais en fin d'épreuve, il s'est mis à pedre du terrain. Son rythme, qui tournait entre 1'48.3 et 1'48.9, est descendu entre 1'49.5 et 1'50.0. Selon l'Italien, le fait d'avoir du remonter le peloton après son incident avec Marquez a fortement entamé ses pneumatiques.

Tombé quelques minutes plus tard, Marquez n'a pas été inquiété par ce contact. Pour Petrucci, il faudrait réfléchir à une sanction : « Je ne suis pas le directeur de course mais je pense qu'il devrait faire quelque chose. Parce qu'à Austin [après l'Argentine], en Commission de sécurité, nous disions que si un pilote ruinait la course d'un autre pilote, il devrait être pénalisé. J'étais troisième puis dixième au virage suivant. Il m'a sorti de la piste et j'ai été relativement chanceux que la partie hors-piste était en goudron. Si c'était arrivé au virage précédent, j'aurais terminé dans les graviers et peut-être même chuté. »

Il y a quelques semaines, le pilote Pramac avait été critiqué suite à un dépassement agressif sur Aleix Espargaro. Interrogé sur ce sujet, il tient à nuancer : « Je n'ai pas fait la même chose, parce qu'Espargaro n'a pas terminé hors de la piste en Argentine. Je ne me plains pas souvent, mais [en faisant ça] vous gâchez le travail de beaucoup de monde. »

« Nous avons manqué une opportunité, et la moitié de ma course a été ruinée par ce premier tour », conclut Petrucci. Arrivé septième, il a perdu une place au classement du championnat et n'est plus le premier pilote Ducati, désormais devancé par Andrea Dovizioso. Il a toutefois repris du terrain à Johann Zarco, cinquième, sur qui il n'a plus qu'un point de retard. Les deux hommes luttent pour la place de meilleur pilote satellite.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

GP Inside

 

 

Articles recommandés :