#GermanGP, Lorenzo (J1) : « Marquez reste le favori »

13-07-2018 19:56 Ted Tars

Jorge Lorenzo a dominé la première journée d'essais au Sachsenring. Mais le pilote Ducati ne veut pas crier victoire trop tôt.

1'20.885 : jamais on avait roulé aussi vite pour un vendredi au Grand Prix d'Allemagne – en fait, on était jamais passé sous la barre des 1'21 en FP1 ou FP2. Jorge Lorenzo l'a fait cet après-midi, se hissant au sommet de la feuille des temps. Les écarts sont conséquents puisqu'il dispose d'un quart de seconde d'avance sur son premier poursuivant.

L'Espagnol avait prévenu : « Je pense que maintenant, nous avons un package qui nous permet d'être compétitifs sur tous les circuits » (lire ici). Qu'importe, donc, que la Desmosedici ne soit pas idéale pour le Sachsenring : les progrès sont tels que ça va aller. La preuve ce vendredi : entre (dans l'ordre) lui, Danilo Petrucci, Andrea Dovizioso, Jack Miller et Alvaro Bautista, 50 % du top-10 est composé de pilotes Ducati.

« Globalement, je suis beaucoup plus à l'aise sur ce circuit que l'an dernier, a d'ailleurs souligné Lorenzo en descendant de la moto. Le temps nous a favorisé, la température est stable et la journée a été productive. Je suis très content de cette première journée, nous avons bien progressé entre les deux séances.  »

Mais l'Espagnol ne veut pas s'enflammer. « Marc Márquez [qui n'a jamais perdu en Allemagne depuis qu'il roule en MotoGP, NDLR] reste le favori, rappelle-t-il. Il ne faut pas perdre de vue qu'il n'a pas utilisé de pneus neufs... Reste à voir ce qu'il se passera demain et quel chrono il peut faire. Je devrais être en mesure de me battre pour le podium. Jouer la victoire ne sera pas impossible... mais difficile ! »

Avec 65 points de retard sur Marc Marquez, difficile de croire que Lorenzo pense au championnat. Mais ses bons résultats lui permettre de progressivement revenir dans le jeu. Ce week-end, une performance pourrait le voir remonter au quatrième rang du classement, actuellement détenu par Johann Zarco (6 points de mieux). Tout reste encore à faire.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Ted Tars

 

 

Articles recommandés :