Roger Lee Hayden va prendre sa retraite

09-08-2018 11:00 Ted Tars

À 35 ans, l'Américain Roger Lee Hayden s'apprête à ranger le cuir et mettre un terme à sa carrière de pilote moto.

Frère de Tommy Hayden, et du regretté Nicky Hayden, Roger Lee Hayden n'apparaîtra bientôt plus dans les classements des championnats américains de moto. À 35 ans, le pilote du Kentucky a décidé qu'il était temps de prendre sa retraite sportive.

S'il a participé à quelques courses mondiales – dont une saison en championnat du monde Superbike en 2010 –, Roger Lee Hayden est surtout connu pour ses succès aux États-Unis.

Champion de Supersport en 2007, il s'illustre depuis longtemps en AMA Superbike. Vice-champion en 2017 derrière Toni Elias (trois manches remportées), Hayden est actuellement classé neuvième au championnat, avec une troisième place comme meilleur résultat en course. Il lui reste encore 8 manches pour gagner une dernière fois.

En 2007, le Kawasaki Racing Team lui avait permis de disputer le Grand Prix des États-Unis, alors organisé à Laguna Seca. Qualifié seizième, l'Américain était parvenu à mener la belle machine verte à la dixième place, dans la roue du Brésilien Alex Barros.

Trois ans plus tard, LCR Honda avait fait appel à lui à Laguna Seca, cette fois pour remplacer le Français Randy de Puniet, blessé et forfait. Parti dernier (dix-septième), Hayden avait su éviter les erreurs pour terminer onzième, battant sur le fil le San-Marinais Alex de Angelis.

Quelques semaines plus tard, il bénéficiait d'un nouveau wild-card à Indianapolis, mais en catégorie Moto2 sur une Moriwaki. Découvrant la catégorie, l'Américain s'était qualifié vingt-huitième avant de remonter au dix-septième rang, finissant à 1,38 seconde du premier point.

« Ce n'est pas une décision prise à la va-vite, a-t-il expliqué. J'y pense depuis longtemps. Je fais des compétitions depuis que j'ai 9 ans et je pense que c'est le bon moment pour ouvrir un nouveau chapitre dans ma vie. Je veux passer plus de temps avec ma famille, peut-être faire des voyages et avoir une vie de famille. »

Très attaché à la structure Yoshimura Suzuki, qu'il considère « comme une famille », il aimerait « rester impliqué, d'une certaine manière, dans le monde de la course. J'aime travailler avec les jeunes pilotes qui montent, donc nous verrons de quoi sera fait le futur ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Ted Tars

 

 

Articles recommandés :