#AustriaGP, Vinales : « Cette course fut pire que d’habitude ! »

15-08-2018 19:15 GP Inside

Le Grand Prix d’Autriche a été aussi sombre pour Yamaha que le ciel ne l’a été en fin de course.

Un Grand prix où Rossi n’a pourtant pas démérité en finissant sixième alors que son coéquipier, Maverick Vinales n’a terminé que douzième.

Ainsi passée la course, et les plates excuses du responsable du projet MotoGP, monsieur Kouji Tsuya, intervenues la vieille de course, ces scénarii dignes d’un polar permettent en revanche de faire la lumière sur les déboires rencontrés par l’Espagnol lors de ce désastreux weekend sur le circuit du Red Bull Ring.

On le savait que des problèmes de pneus avaient affectés les motos des deux pilotes, mais ce que nous ne savions pas et que l’on apprend, c’est qu’à cela s’était rajouté des soucis de capteur sur la moto de Maverick Vinales, venant ainsi perturber la mise au point de la M1, expliquant ainsi, le bouscueil du weekend.

« Cette course fut pire que d’habitude. On ne pas prendre de plaisir à piloter de cette façon », a vociféré l’Espagnol à la suite de la course. Je n’explique pas ce qui s’est passé, je n’avais aucune puissance au départ. J’ai été dépassé par tout le monde. Cela n’a rien à voir avec moi, avec ma concentration. Le problème rencontré avec les capteurs semble être résolu, mais de toute façon le résultat est là et les réglages n‘étaient pas bons pour la course. Mais ce n’est pas pour le moment notre plus gros problème ».

Difficile certes d’encaisser le coup quand on sait que ce « gros problème » qu’évoque Vinales sans le dire ouvertement, est lié à l’accélération qui fait tant défaut à la M1. Et l’Espagnol râle d’autant plus que ce problème trouve ses origines en 2017 et depuis lors, aucun remède n’a été trouvé pour y remédier.

« J'ai essayé de changer mon style de pilotage, mais c'était impossible. La seule chose que nous puissions faire est toujours de penser à la prochaine course » insiste l’Espagnol

« Nous sommes une équipe soudée et Yamaha est conscient que la moto est aujourd'hui, distancée. Le choix d’orientation qui a été pris depuis l’an passé, n’est pas le bon » a poursuivi le pilote Yamaha.

Pas évident alors, au regard de ses piètres résultats, de rester concentrer, d’être serein, et de garder son calme :

« C'est facile de critiquer quand les choses vont mal et d'applaudir quand elles vont bien, çà tout le monde sait le faire avait lancé dès le samedi Maverick Vinales, déjà très remonté contre les médias particulièrement.

« J'aimerais que les médias Espagnols me soutiennent, comme ils le font pour les autres pilotes. Cela fait plus d’un an que je dis et redis la même chose et au final on prend çà pour des excuses. C'est vraiment très frustrant. J’en tirerai une leçon c’est sûr » a conclu le pilote Yamaha.

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook


 


GP Inside

 

 

Articles recommandés :