Misano, Zarco (10e) : « Difficile à accepter »

10-09-2018 13:50 Ted Tars

Johann Zarco espérait mieux qu'une dixième place sur le Grand Prix de Saint-Marin. Le Français a tout donné, mais souffre toujours des problèmes de sa Yamaha.

Qualifié neuvième, Johann Zarco s'attendait à une course difficile sur le Misano World Circuit Marco Simoncelli. Elle l'a effectivement été. Comme les autres pilotes Yamaha, il s'est trouvé en difficulté et n'a pu rivaliser avec les meilleurs. Un temps hors du top-10, il a finalement trouvé sa place dans le peloton pour terminer dixième.

La première séquence était pourtant bonne, puisqu'il franchissait le premier tour au neuvième rang. « Au début de la course dans les premiers virages du premier tour, j'ai pu bien contrôler la moto, explique-t-il. [Mais] rester avec les autres était difficile, surtout derrière Valentino, il était très fort et je ne pouvais pas le dépasser. »

« Mon point faible était toujours que je perdais en accélération, poursuit le double-champion du monde Moto2. Dès le début de la course, j’ai perdu quelques mètres à la sortie des virages, puis j’ai commis une erreur lors de l’entrée au virage 10 et je pense que cela m'a fait perdre beaucoup de temps et d’énergie. Ensuite, j'ai essayé de trouver le rythme et de me détendre, mais je ne pouvais pas faire plus, alors ce n’était pas facile. »

Au guidon d'une M1 qui ne reçoit plus d'évolution depuis des semaines, Zarco fait ce qu'il peut avec ce qu'il a entre les mains. Battu, mais pas abatu. « Le feeling pour manier la moto était correct mais nous sommes trop faibles en sortie de courbes, alors je vais essayer de trouver une solution, même sur mon style de pilotage, pour avoir moins de problèmes. Je ne sais toujours pas. J'ai donné toute l’énergie que j’avais, mais j'ai tout de même terminé loin des meilleurs, ce qui est difficile à accepter, mais c’est l’issue de nos courses pour le moment. Je dois accepter cela et travailler sur moi-même pour continuer de grandir. »

Au classement du championnat, le Français recule encore vis-à-vis de Cal Crutchlow, arrivé troisième à Misano. Le pilote Honda, sixième du général, a désormais 9 points d'avance sur lui. Et occupe la place de meilleur pilote satellite, même s'il est aidé par l'usine du HRC...

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Ted Tars

 

 

Articles recommandés :