Les Honda HRC bientôt pilotées par un robot? C'est déjà le cas!

15-10-2013 08:00 Marc Seriau

Comme Valentino Rossi, vous vous interrogez sur les performances de la RC213V ("Honda a trouvé quelque chose de spécial pour les virages lents et ils sont capables de prendre des trajectoires différentes") et, plus précisément, sur l'informatique embarquée à bord des motos orange et rouges? Vous n'avez rien faire le mercredi 23 octobre?

Alors, rendez-vous à Tokyo où Honda organise une réunion avant le Grand Prix de Motegi pour expliquer les synergies entre le robot ASIMO (Advanced Step in Innovative Mobility) et la Honda MotoGP.

Ce que l'on sait à ce jour, c'est que la technologie développée pour ce robot humanoïde (qui est en perpétuel développement et en est déjà, au moins, à sa 4ème version depuis 1993) a permis d'équiper la RC213V d'un "inclinomètre", incluant des gyroscopes et des accéléromètres, véritables oreilles internes détectant très précisément la position de la moto, tant en inclinaison latérale qu'en assiette longitudinale, et d'ajuster ainsi en conséquence la puissance véritablement délivrée par le moteur, par rapport à celle demandée par le pilote via la poignée de gaz.

L'ingénieur Tetsuhiro Kuwata, en charge du même problème chez Honda F1, a été recruté par Shuhei Nakamoto (ex-Honda F1 également) juste après l'arrêt du team F1, pour profiter de son expertise. Il explique de façon très intéressante, sur le site Honda, les différences et les difficultés propres à la moto.

Le principe général est donc connu et utilisé depuis plusieurs années (2010 chez Yamaha, 2011 au HRC) et l'art se situe donc dans la précision de ces données mais surtout dans leur analyse et leur exploitation; le droit à l'erreur n'existe pas sur une moto ce compétition, et on est très loin des gadgets à bas prix qui équipent votre smartphone préféré.

Quand à l'apport du robot ASIMO, c'est sans doute dans l'analyse de l'équilibre et des intentions de l'ensemble moto-pilote, qu'il s'est révélé le plus utile.

Alors, quelle est la nouveauté motivant cette présentation, à laquelle assisteront les pilotes Honda (et probablement ASIMO lui-même)?

Shuhei Nakamoto, vice-président du HRC, interrogé par la presse espagnole, a répondu par un simple mot: "secret".

Mais à l'heure où la Dorna fait tout pour réduire les coûts de l'électronique, s'opposant ainsi de front à la volonté de Honda, gageons que la démonstration du géant japonais se voudra impressionnante et convaincante. 

En attendant d'en savoir plus, n'hésitez pas à consulter les 32 pages du manuel technique d'ASIMO (11,4 Mo).

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

  

Marc Seriau

 

 

Articles recommandés :