Alexis Masbou vit à 300 km/h. Mais avec le permis!

27-01-2015 09:00 ExclusifMarc Seriau

L'actualité immédiate d'Alexis Masbou est particulièrement chargée en ce moment. Entre le permis de conduire, la soirée de présentation au Mans et le Trophée Andros, le pilote d'Albi a néanmoins pris quelques minutes pour l'évoquer avec nous.

GPI : Alexis, tu viens de passer ton permis moto. Pourquoi maintenant?
Alexis Masbou: "C'est une opportunité qui s'est présentée à moi car je pouvais le passer très rapidement, et comme mon code allait arriver à expiration, effectivement, j'ai passé mon permis moto il y a quelques jours et je l'ai brillement réussi du premier coup."

GPI : L'examinateur savait qui tu étais?
Alexis Masbou: "Non, j'ai voulu rester incognito, même s'ils s'en sont aperçus après."

GPI : Après Mike Di Meglio à Isola 2000,  vous êtes attendus au Trophée Andros, avec ton acolyte Louis Rossi, à Super Besse le 31 janvier; tu peux nous expliquer votre présence sur la glace?

Alexis Masbou: "Claude Michy (ndlr : qui organise l'évènement) nous a demandé si ça pouvait nous plaire d'y participer, et comme il s'agit d'une course qui est un peu mythique à mes yeux depuis que je suis jeune, et une expérience nouvelle, aller m'essayer sur la glace et découvrir de nouvelles sensations à moto me rend impatient, car je suis sûr que cela super sympa. On est en pleine préparation de la saison, donc aller rouler avec une moto sur une piste glissante, c'est toujours bon."

GPI : Ce sera juste une prise de contact avec la glace ou vous participerez à la course?
Alexis Masbou: "On va participer à la course qui est la finale du Trophée. C'est un peu se jeter dans la gueule du loup car tout le monde sera bien affûté et nous, avec la soirée de présentation au Mans (ndlr: ce soir), on n'aura pas vraiment pu s'entraîner. Mais on y va surtout pour s'amuser et découvrir quelque chose de nouveau, sans aucune pression, avec des pilotes qu'on ne côtoit pas habituellement."

GPI : Tu ne comptes quand même pas arriver dernier?
Alexis Masbou
: "Bon, évidemment, je compte bien taxer Louis Rossi mais, franchement ,je ne sais pas du tout comment ça va se passer. On fera du mieux possible, dans ces conditions extrêmes et au milieu de pilotes très expérimentés et rapides."

GPI : Plus sérieusement, où te situes-tu au niveau physique, après ton opération?
Alexis Masbou
: "Cela se remet bien. J'ai eu un petit souci après l'opération car j'ai eu une anémie pendant deux semaines, mais depuis le début de l'année, j'ai pu reprendre la kinésithérapie, des couleurs et être en meilleure forme. Je boîte encore un petit peu mais dans l'ensemble ça va plutôt sur la bonne voie. Pour les premiers essais, j'ai encore du mal à savoir comment ça va se dérouler, mais ce qui est sûr, c'est que pour la première course, tout ça sera bien loin derrière moi."

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Marc Seriau

 

 

Articles recommandés :