10 000 spectateurs/jour à Misano



Le Grand Prix de Saint-Marin sera le premier de la saison 2020 en temps de coronavirus à recevoir du public. Dix mille personnes seront acceptés chaque jour dans les travées du Misano World Circuit Marco Simoncelli.

Les autorités politiques de la région italienne d’Émilie-Romagne ont dit oui : oui à la présence de spectateurs au Grand Prix moto de Saint-Marin, du 11 au 13 septembre. Le public va être autorisé à faire son retour sur le championnat du monde MotoGP, six mois après que les portes se soient fermées à cause de l’épidémie de coronavirus.

10 000 personnes/jour seront autorisées sur le circuit de Misano, donc 30 000 spectateurs comptabilisés sur l’ensemble du week-end. L’autorisation comprend aussi la course de Misano 2 (nommée Grand Prix d’Émilie-Romagne), du 18 au 20 septembre, ce qui fait un total de 60 000 spectateurs.

Des mesures sanitaires seront mises en place pour limiter le contact entre les personnes. Le président de la région doit encore les détailler au promoteur du championnat, mais on pense notamment aux accès du circuit et à la distanciation sociale entre les groupes de supporters, comme on le voit dans les stades de football.

Aucun accès à la piste et au paddock ne sera délivré, afin de protéger l’environnement du MotoGP. Le patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta, a été catégorique là-dessus. « Ils doivent nous expliquer comment ils vont faire pour qu’il n’y ait pas de mélange avec la bulle du MotoGP, insiste-t-il dans le journal espagnol AS. À voir quelles mesures vont-ils prendre pour que le public entre par un autre endroit et ne se mêle pas aux pilotes et membres de la bulle. En aucun cas ils n’auront accès au paddock. »

Carmelo Ezpeleta sait qu’il n’a pas le droit à l’erreur, car la propagation du virus parmi les pilotes et équipes pourrait mettre un terme au championnat. « Ce que je veux, c’est avoir le paddock sous contrôle, et le reste des choses dépend des autorités du lieu où nous allons. Nous allons leur demander que ne se mélangent pas les spectateurs et le paddock, et ils nous disent que c’est évident. Nous ne voulons pas non plus d’invasion de piste ou de chose similaire », ajoute-t-il, alors que la tradition veut que les spectateurs se rendent au pied du podium à Misano.

Bonne nouvelle pour les fans français : il confirme également qu’avoir du monde dans les tribunes du Grand Prix de France, en octobre, est à l’étude. Cela va dépendre du gouvernement français. « Il y aura du public à Misano, parce que les responsables de la région le souhaitent et l’autorisent, et peut-être aussi en France et au Portugal, car ils y réfléchissent. Mais ce public sera éloigné de la bulle du MotoGP. » En revanche, c’est pour l’instant écarté pour les courses en Espagne.

GP de France : Interdiction des événements de plus de 5 000 personnes prolongée, dérogations possibles

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

2
Poster un Commentaire

2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de

[…] 10 000 spectateurs/jour à Misano […]

[…] MotoGP est de retour à Misano, et les fans aussi : 10 000 personnes autorisées chaque jour, une première depuis l’apparition de l’épidémie de coronavirus. […]

Articles recommandés

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store