Xavier Siméon au Grand Prix du Portugal : une belle performance mal récompensée par une 26ème place



Xavier Siméon a longtemps bataillé en 12ème position du bwin Grande Premio de Portugal Moto 2. En délicatesse avec son pneu avant et un peu optimiste au freinage de la chicane, il a chuté au 20ème tour mais a pu repartir pour finir l’épreuve à la 26ème place. Le bilan de l’épreuve est pourtant largement positif pour le pilote RTL Sport qui a progressé à tous les niveaux.

Le soleil a fait une réapparition timide au dessus du circuit vallonné d’Estoril lors d’un warm-up délicat, la piste étant encore très humide à de nombreux endroits. Dans ces conditions difficiles, Xavier Siméon a signé le 8ème chrono, une performance qui confirme – si cela était encore nécessaire – sa vélocité.Quelques heures plus tard, c’est sur une piste sèche que 37 concurrents s’élancent pour 26 tours de course. Xavier Siméon, auteur d’un excellent départ, gagne d’entrée 7 places et s’impose avec autorité à la 14ème position, en bonne compagnie avec Marquez, Smith, Baldolini, Rabat, ….

« J’ai pris un très bon départ. J’ai tenu un rythme rapide. Il y a eu quelques belles bagarres, avec Corti par exemple. J’ai réalisé des chronos réguliers en 1’44. À part peut-être dans le 4ème secteur qui m’a posé beaucoup de soucis, j’ai réalisé de bons partiels. À mi-course, j’occupais une solide 12ème place» explique Xavier Siméon. « Je suis parti avec un pneu avant tendre. C’est une gomme que je n’avais pas encore utilisée en course et que j’ai peu eu l’occasion de tester aux essais. Je n’avais pas une grande confiance dans ce pneu, en particulier à la sortie des virages au moment de relever la moto. En fin de course, le pneu était bien usé. J’ai perdu l’avant sur un freinage sur l’angle un peu optimiste à la chicane. J’ai pu repartir mais bien évidemment les autres ne m’ont pas attendu ! ».

« C’est sur, j’aurais bien voulu prendre des points mais néanmoins le bilan de ce week-end est positif. On a bien travaillé sur la moto, j’ai bien évolué au niveau pilotage. Le plus important, c’est que je sais dans quelle direction il faut travailler. Je sais ce qu’il faut faire et je vais le faire ! » lâche Xavier Siméon avec beaucoup d’assurance.

À l’évidence, un déclic s’est produit dans l’esprit de Xavier Siméon qui a su se libérer d’une pression qui a pesé lourdement durant les deux premières épreuves. Gageons qu’il saura en profiter pour réaliser de belles performances lors des prochaines courses.

Au sommet du classement, le poleman Bradl s’est adjugé une incontestable victoire devant Simon et Takahashi. Il prend par la même occasion la tête du Championnat du Monde.

Le prochain Grand Prix se déroulera en France le 15 mai sur le tracé du Mans, un circuit mythique dont les virages portent des noms connus de tous les passionnés de sports mécaniques : la Chapelle, le Musée, le Garage Vert, …… Rendez-vous dans moins de deux semaines pour les premiers essais.

Xavier Siméon Info Team


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de