Cal Crutchlow : « Les Ducati ? Gigi Dall’Igna est une personne intelligente »

Il y a un an, Cal Crutchlow était en rouge, sur une GP14 qui n’était peut-être pas la pire des machines de l’histoire de Ducati mais sur laquelle il allait se casser les dents.

De course en course, le Britannique se décourageait et renonçait anticipativement à poursuivre l’aventure avec Borgo Panigale en levant l’option lui permettant de mettre un terme à son contrat.

Ce week-end, Cal Crutchlow se débattait sur une Honda privée, celle du team LCR pendant que ses anciennes couleurs caracolaient en tête du classement des tests.

Lorsqu’on lui demande ce qu’il a pensé des performances de ses anciennes couleurs, le Britannique sort la carte « je le savais » de son jeu !     

« Surpris ? Non, je le savais qu’elles seraient compétitives cette année, et l’année prochaine elles le seront encore plus. Gigi Dall’Igna est arrivé, c’est une personne très intelligente et le cerveau du team. Et puis il y a d’excellents ingénieurs et deux pilotes très rapides avec Dovi et Iannone. Elles ne m’ont pas surprises ni au niveau de la vitesse pure, ni au niveau du rythme. Ils seront compétitifs et lutteront pour la victoire ici à Losail».  

Comme Hervé Poncharal le rappelait dans l’interview qu’il nous a accordée au lendemain de Sepang1 (lire ici), on est toujours plus malin après mais le team manager aura eu beau essayer de nous convaincre du contraire, la question aujourd’hui reste la même : s’il savait que les motos seraient compétitives (et on ne doute pas de sa sincérité puisque sa fin de saison 2014 était excellente) pourquoi diable est-il parti de chez Ducati !

Crutchlow a t’il parlé trop vite ? Nous en sommes persuadés car aujourd’hui, qui sait où serait le Britannique avec une GP15 prometteuse !

Ducati est un challenge, c’est évident, mais si vous caressez le rêve d’un jour devenir Champion du Monde, il semble compliqué d’y arriver avec une machine dessinée et conçue pour le pilote qui, en 2014, a remporté 13 des 18 courses que comptait la saison.

Il vous faut quelque chose de différent, de neuf, créer l’effet de surprise comme Stoner l’a fait avant lui avec Borgo Panigale.

Personne ne peut dire que la GP15 permettra à ses pilotes de lutter pour le titre mais à la différence de Crutchlow chez LCR, il existe un espoir, une flamme pour Dovizioso et Iannone et au moment de se lancer dans une saison qui pourrait être de loin la plus intéressante depuis bien longtemps, cet espoir de faire mordre la poussière aux monstres que sont les Marquez, Rossi, Lorenzo et Pedrosa est un bien des plus précieux.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook      

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de