Tests Michelin au Qatar : on se rapproche…

Pilotes officiels et journalistes ayant quitté le circuit, et en l’absence de Colin Edwards, Randy de Puniet et Michael Laverty, relativement peu de choses ont filtré des essais Michelin au Qatar.

Nos confrères de GPone reportent toutefois que Michele Pirro aurait roulé à seulement 4 dixièmes de son meilleur temps en Bridgestone (1’56″9 vs 1’56″476), et ce sur une piste bien moins adhérente que samedi et dimanche derniers, comme quoi les hommes de Clermont Ferrant continueraient de progresser, ce dont en fait, personne n’a jamais douté.
Hiroshi Aoyama qui, à l’inverse de Michele Pirro, n’avait pas tourné samedi et dimanche, est resté à une seconde de la Ducati mais a pu faire une simulation de course. 

Pour les conditions de cet essais, nous nous réfèrerons à l’article de MotoGP.com dont cet extrait est tiré: « En se basant sur les essais réalisés à Sepang en février avec les pilotes de la grille MotoGP™ 2015, Michelin avait préparé une nouvelle gamme de pneus slicks qui ont été testés par les pilotes d’essais respectifs de Honda et de Ducati, Hiroshi Aoyama et Michele Pirro.

Piero Taramasso, responsable de la compétition moto chez Michelin, a expliqué que parmi les deux pneus avant testés en Malaisie, seul le plus large avait été retenu, pour être décliné en trois versions différentes à tester au Qatar.

En ce qui concerne les pneus arrière, celui qui avait été le plus apprécié à Sepang a servi de référence aux côtés de deux autres slicks arrière. En raison de la pluie de la veille, les conditions de piste étaient cependant loin d’être idéales et les pilotes ont dû passer les premières heures de leur journée d’essais à ‘nettoyer’ la trajectoire de course. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de