Yamaha trop timide? Meregalli ne le pense pas (ouvertement) !

Massimo Meregalli, le Team Manager de Yamaha en Grand Prix n’ pas cherché à cacher sa déception à l’issue des tests du Qatar où les japonaises d’Iwata ont clairement été la troisième force du plateau.

Des pilotes qui se plaignent, une M1 qui ne sait toujours pas tirer son épingle du jeu lorsque le grip n’est pas optimal, des Ducati qui menacent de plus en plus les diapasons… bref, les dents grincent.

Et lorsque les dents grincent, les pilotes ont vite fait de lever le panneau de redirection vers les ingénieurs.

GPOne, qui était présent au Qatar, a posé la question à Meregalli de savoir si oui ou non, Iwata s’était montrée trop conservatrice en n’apportant finalement que peu de modifications à sa machine.

Même si, bien entendu, l’Italien ne le confesse pas, on a tout de même l’impression de pouvoir noter une petite note de perplexité dans ses propos.    

 « Yamaha a amené très peu de matériel et pas trop différent de celui que nous avions auparavant, aussi bien à Valence qu’à Sepang, non pas par manque d’idées mais parce qu’il était plus important de comprendre quelle direction prendre. Quand il y a trop de choses à essayer c’est facile de perdre la voie. Il est également vrai que les nouveaux éléments ont apporté quelques améliorations mais pas substantielles.

Si jamais Yamaha avait décidé de débarquer avec un projet complètement neuf, ça pouvait être une arme à double tranchant. C’est ma cinquième année dans cette équipe et je vois toujours la moto progresser mais toujours étape par étape. Fin 2014, au niveau de ses prestations, la M1 semblait être une toute autre moto, mais elle ne l’était pas. Par le passé, nos rivaux ont révolutionné tout le projet lors de chaque saison, mais je ne pense pas que cette stratégie ait été payante ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de