Le HRC voit en Crutchlow un joker

Cal Crutchlow, dans le monde des Grands Prix, est un cas à part. C’est d’abord un diamant brut au talent éclatant et à la force de caractère éblouissante. C’est aussi un parcours atypique. Formé à la rude baston du peloton des championnats britanniques, il a d’abord fait parler de lui en Supersport qu’il a quitté champion du monde avant de montrer ses viriles capacités en Superbike. Autant de passion qui n’a pas échappé à Hervé Poncharal qui l’a fait entrer chez Tech3. Un épanouissement terminé avec quatre podiums lors d’une saison 2013 qui lui a ouvert les portes de Ducati avec un contrat officiel. Enfin pilote d’usine. Mais c’est mal connaître le Britannique qui aime sortir des sentiers battus. Assuré d’un bel avenir chez les rouges, il a pourtant préféré revenir chez les privés avec une Honda qui sera, en 2015, sa troisième moto en trois ans. 

Or, cette Honda RC213V ne se donne pas si facilement. Durant l’intersaison, Cal Crutchlow a d’abord souffert, tentant vainement d’atteindre le top 5 alors que les Ducati qu’il venait de quitter s’affirmaient. De quoi avoir des doutes ? C’est mal connaître le personnage qui s’est concentré sur son ouvrage pour finir sa préparation avec des chronos en mesure de lui promettre le statut de trouble-fête. Une conjoncture qui n’a pas échappé au vice-président du HRC, décidément heureux de le compter dans ses rangs : « je suis très curieux et particulièrement impatient de voir ce que va donner Crutchlow sur une Honda » a ainsi comment Shuheï Nakamoto. 

Ce dernier précise : « il a parfois des difficultés à obtenir de bons résultats, mais je pense qu’il a un réel potentiel. Je m’attends à le voir mettre sous pression les quatre ténors de la catégorie et de jouer une place sur le podium, comme il l’a déjà fait par le passé. Cal est un bon pilote et c’est une bonne chose de l’avoir à présent sous contrat ! » Un message qu’appréciera sans aucun doute Yamaha. Quant aux quatre premiers, ils auront décidément beaucoup à faire cette année entre les Ducati et les meilleurs pilotes des teams satellites. 

Stay tuned !   

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: GPXtra

 

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de