Nouvelle saison, nouvelle équipe, objectifs inchangés pour Alexis Masbou

Nouvelle saison, nouvelle écurie, nouvelle moto mais objectif inchangé : « jouer devant », voilà probablement qui résume bien les ambitions d’Alexis Masbou.

Pour faire face à ce lot de nouveautés, neuf jours de tests officiels et deux journées privées avaient été programmés.

Si le premier passage à Jerez et les deux jours de tests privés se révélaient prolifiques, en revanche, à Valence et lors du seconde passage à Jerez, c’est la pluie qui dominait les débats et contraignait les pilotes à garder le stand pendant la majeure partie de ces six journées.

Peu de kilomètres donc, mais une forme physique nettement supérieure à celle des années précédentes. Alexis nous confie ses impressions avant la première échéance de l’année.

Alexis, les derniers tests de Jerez ont été fortement perturbés par la pluie, que peux-tu malgré tout en retirer ?

C’est bien entendu dommage que la météo ne nous ait pas permis de profiter pleinement de ces trois journées de tests car nous avions reçu les évolutions 2015 : châssis et bras oscillant. Nous n’avons pu effectuer qu’une dizaine de tours avec des slicks, dans des conditions loin d’être optimales mais nous avons tout de même pu voir que le châssis permettait une vitesse supérieure de passage en courbe mais sans réellement creuser davantage le travail.

Sous la pluie, nous avons malgré tout pu accomplir quelques tours pour travailler différentes choses et le feeling était plutôt bon. En résumé, le test n’a pas été aussi productif que ce que nous avions espéré mais nous avons tout de même pu réaliser du travail et évaluer le nouveau châssis.

Dans quelle mesure cette météo capricieuse peut-elle perturber votre début de saison ?

Il y aura probablement des teams qui seront plus préparés que d’autres. Je connais la moto, malheureusement, ce n’était pas avec le setting 2015 donc je vais devoir m’adapter rapidement à la nouvelle machine. Heureusement, nous avons tout de même pu la tester deux jours à Alméria après Jerez. On ne sera donc probablement pas à 100% au Qatar mais nous avons de belles choses à faire valoir avec une moto très performante, une équipe professionnelle et moi qui suis bien physiquement. Un ensemble de choses de bon augure pour débuter l’année.

D’un point de vue plus personnel, où te situes-tu physiquement au moment de débuter cette nouvelle saison ?

Mon niveau de préparation est plutôt bon. J’espère encore progresser et m’améliorer mais je me sens vraiment bien. C’est la première fois depuis ma blessure au fémur que je me sens aussi performant. J’ai pu recommencer des exercices que j’avais dû abandonner ce qui est une bonne chose pour la condition physique mais aussi pour le moral.

Quel sera ton objectif au Qatar ?

L’objectif sera de démarrer du mieux possible ! Le Qatar est une étape importante et spéciale car on vient de tester sur un certain type de piste et on arrive sur quelque chose de complètement différent. Losail est une piste large et très évolutive en fonction du vent et du sable. C’est un circuit où il faut s’adapter très rapidement.

Quel sera ton objectif pour la saison ?

L’objectif sera d’aller chercher le Championnat. Nous étions très proches jusqu’à la mi-saison l’année dernière mais on termine sixième. Nous avons gagné une course et nous sommes montés sur des podiums. Dès lors, l’objectif reste obligatoirement de se bagarrer devant. Tout le monde en a envie, que ce soit l’équipe ou moi. Nous allons donc essayer de mettre tout bout à bout pour être à la hauteur de notre objectif. Une saison c’est toujours long et c’est bien difficile de savoir à l’avance ce qu’il va s’y passer mais en tout cas, l’envie est là !

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de