Qatar, jour 2, Dovizioso : « nous sommes-là! »

Après ce qu’on pouvait appeler un faux départ hier avec des chronos et une position largement en deçà des expectatives, les pilots Ducati comptaient bien profiter de la seconde journée du Grand Prix du Qatar pour redresser la barre et, notamment pour Dovizioso, pour enfin essayer le pneu arrière le plus tendre histoire de le comprendre avant les qualifications.

Si Iannone, troisième  jour, n’avait pas l’occasion de le passer puisqu’il chutait à 10 minutes de la fin, en revanche, Dovizioso, de son côté, le passait sans pour autant pouvoir pleinement l’exploiter.

Quoi qu’il en soit, Dovi se montre plus que positif pour la suite du week-end et si lui, le grand technicien, se montre enthousiaste, c’est qu’il y a motif à l’être !

« J’ai laissé beaucoup de dixièmes en chemin, je n’ai pas du tout réussi à exploiter l’avantage que procure la gomme la plus tendre mais c’est normal car c’est la première fois que je l’utilisais. C’était seulement un avant-goût de ce que seront les qualifications.

Nous avons fait quelques tests, certains se sont révélés positifs d’autres plutôt négatifs, ce faisant, nous avons perdu un peu de temps mais c’est nécessaire en raison de notre situation. Je ne suis pas encore prêt à 100%. Pour l’instant j’ai un rythme en 1’55.6 avec des pneus utilisés, mais il y a encore des domaines à améliorer comme par exemple la stabilité au freinage qui n’est pas encore celle que je le veux.

Nous sommes-là ! Nous devons seulement encore travailler simplement sur les détails pour mieux comprendre la moto et nous adapter à ses caractéristiques. La stabilité au freinage est l’objectif principal, en particulier pour la course, mais c’est une caractéristique qui fera une différence en qualification. Quant aux «ailes»: j’aime bien, je pense même que je vais les utiliser même en GP ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de