Qatar, Moto2, course : Folger par K.O, Simeon second

On n’a pas été loin d’avoir deux Marseillaises en deux courses dans un seul Grand Prix, mais le sort en a décidé autrement, à quatre tours d’une épreuve que Johann Zarco dominait de la tête et des épaules. Un sélecteur de vitesse qui a bloqué sa boite sur le troisième rapport nous aura ainsi privé de cette seconde réalisation Française. Tant mieux pour Jonas Folger, finalement vainqueur, tandis que l’on a parlé tout de même un peu parler la langue de Molière sur le podium, grâce à un Xavier Simeon solide et constant. 

La course a d’abord semblé se décanter très tôt avec, dans un premier temps, un départ timide d’un Esteve Rabat bousculé dès l’entame. Puis le Français de la Kalex Ajo a pris les commandes de l’épreuve à un Sam Lowes qui pensait imposer son rythme. Mais c’est le tricolore qui a imprimé le sien, usant très vite le pensionnaire de la SpeedUp qui n’a pas mis longtemps à partir à la faute en tentant de rester au contact. Le Britannique par terre, c’est le champion du monde qui s’est retrouvé ensuite les quatre fers en l’air après une passe d’armes avec le viril Corsi. Les deux hommes s’accrocheront pour le compte. 

Johann Zarco n’avait donc plus qu’à dérouler et c’est ce qu’il a fait jusqu’à quatre tours du but. Le moment où sa moto a refusé de passer les rapports. Un souci de « shifter » pronostiqué dans une premier temps, une vis de sélecteur qui aurait cassé. En regardant son problème, Johann a bien manqué se prendre le mur des stands. Il s’en sortira et poursuivra sa route bloqué sur le troisième rapport. Il prendra tout de même les points de la huitième position sous le drapeau à damiers. Un moindre mal, mais une cruelle déception cependant bien maîtrisée au moment des interviews. 

La troisième place du podium revient à Thomas Lüthi qui a sauvé sa tête sur la ligne d’arrivée des assauts d’un Alex Rins dont on rappellera son statut de débutant. Un résultat révélateur d’un réel talent alors que l’autre rookie Alex Marquez se contente de la onzième place. Un top 10 raté donc, et dans lequel on retrouve un Louis Rossi extatique et neuvième avec la Mistral 610. Cardus n’a pas vue le drapeau à damiers, mais la moto tricolore pointe aussi à la seizième position grâce à Marcel Schrotter. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter


 

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de