Dovizioso : «de beaux dépassements agressifs mais corrects, c'est comme ça que j'aime la course »

Hier, le monde entier du deux roues avaient les yeux rivés sur deux hommes, Valentino Rossi et Andrea Dovizioso.

Deux hommes que seule la nationalité rapproche puisque s’ils ne sont pas ennemis, ils sont également loin d’être amis.

Pourtant, à Losail, c’est dans la plus pure correction que l’ex pilote Ducati et l’actuel se sont expliqués.

Une tactique d’enfer pour Rossi, une GP15 qui peut encore s’améliorer pour Dovizioso et une saison qui démarre d’une bien belle manière.  

« C’est tellement important pour un pilote de se battre pour la victoire jusqu’au dernier virage et surtout en MotoGP, sur une Ducati et contre Valentino.
Ce sont des facteurs qui rendent la chose assez importante. C’est vrai que samedi nous avons fait la pole mais nous avions beaucoup de points d’interrogation parce que nous ne connaissions pas tous les détails.
Cette course était très importante pour comprendre certains détails, les faire remonter et préparer tout le travail à réaliser pour les prochaines courses.
Quand j’étais derrière Lorenzo, j’étais plus rapide, je pouvais aller plus fort sur certains freinages et en ligne droite, mais il nous manquait la première partie de l’accélération et ça nous a manqué toute la course.
Je pensais bien que ce serait le cas. Nous avons travaillé énormément lors des tests mais nous n’avons pas pu trouver la solution et c’est ce qui a permis la victoire de Valentino. La gomme s’est détériorée au point de ne plus nous permettre de nous battre jusqu’au dernier virage. Bien sûr, nous sommes arrivés à un dixième de la victoire et ce n’est pas mal du tout.

C’est vraiment dommage parce que dans le dernier tour on ne s’est pas dépassé, mais les tours précédents, il y a eu de beaux dépassements, agressifs mais corrects et c’est comme ça que j’aime rouler »

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de