Qatar : Hervé Poncharal satisfait

C’est un patron des troupes Tech3 heureux qui a quitté le tracé de Losail après un Grand Prix du Qatar qui a vu ses deux pilotes s’inscrire tout juste dans le top 10. Une huitième place pour Bradley Smith et un neuvième rang pour Pol Espargaro, le duo finissant dans le sillage d’un Cal Crutchlow cependant premier des pilotes satellites avec la Honda du team LCR. Un bilan qui semble à première vue pourtant mitigé puisque l’an passé, le même Smith s’élançait de la première ligne et envisageait un podium avant de chuter. Certes, mais la conjoncture 2015 est bien différente de celle de 2014. 

C’est le paradoxe de cette compétition MotoGP cette année. Le résultat brut doit être affiné à l’aune d’une concurrence qui s’est sérieusement resserrée à cause, notamment, d’une usine Ducati qui a bien travaillé cet hiver. Au point de transformer les tolérances réglementaires de l’an passé en avantages bien concrets et exploités. Les teams satellites sont les premières victimes des fusées rouges qui leur ont fait perdre l’orbite du podium. Et pourtant, ils ne déméritent pas. Car si les qualifications sont frustrantes, la course révèle qu’ils ont aussi progressé. Ainsi, il est bon de signaler qui si le duo Smith-Espargaro n’a jamais pu prétendre au top 5, il finit à un peu plus de douze secondes d’un vainqueur en pleine bourre. Ce qui, peu ou prou, est pratiquement dix secondes de gagner par rapport à la moyenne de 2014. 

Du coup, on comprend mieux l’analyse d’Hervé Poncharal : « tout d’abord quel magnifique Grand Prix pour débuter la saison ! » s’est enthousiasmé le Français. « Le Qatar nous a toujours offert des ouvertures de saison spéciales, mais cette édition a été pour le moins étonnante. Cette piste plaît décidément à Valentino Rossi et la lutte pour la gagne a été du grand spectacle. Pour ce qui nous concerne, nous débutons l’année de manière positive si l’on considère l’ensemble du week-end. Nous terminons seulement à une demi-seconde du meilleur pilote satellite aux huitième et neuvième rangs, un résultat d’ensemble solide qui nous permet de nous installer à la quatrième place au classement des équipes. » 

« Finir à douze secondes du vainqueur, c’est mieux que certains résultats obtenus l’an passé. Nous avons progressé et sommes plus proches de la tête de course, mais nos pilotes doivent mieux gérer leurs dépassements. Nous avons toujours dit que le top 10 serait l’objectif cette saison avec tant de pilotes rapides sur la piste. Nous prenons donc ce résultat avec bonheur pour nous en servir au cours de la prochaine étape à Austin. Nous sommes heureux et confiants après ce premier round. Le dur travail accompli durant l’intersaison paye. Rendez-vous au Texas pour je l’espère un résultat encore meilleur ! » 

Stay tuned !        

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

  

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de