MotoGP 2016 : la situation est maintenant claire ! Ou presque…



Après moult négociations entre la Dorna, la FIM, et les différents constructeurs, la Commission Grand Prix est enfin parvenue à un accord à Losail concernant la définition des MotoGP 2016.

Tout d’abord, elle sera plus légère. Un kilo de moins que cette année, soit 157 kg. On poursuit par la tendance à l’allègement depuis les 160 kilos en 2014, ceci afin de faciliter le freinage des motos lancées à plus de 340 km/h.

De même, la capacité maximale de tous les réservoirs passera à 22 litres; fini les 24 litres accordées actuellement aux Open et aux Factory Option, mais deux litres de plus pour les ex-Factory.

Mais le point qui bloquait vraiment était le nombre de moteurs utilisables pour la saison, Honda en voulant peu, Ducati beaucoup.
Si la saison ne comporte pas plus de 20 Grand Prix, chaque pilote aura finalement 7 moteurs à sa disposition, soit deux de plus que cette année et un de plus que ce qui était envisagé, au grand soulagement de Ducati. Le développement de ces moteurs reste néanmoins gelé.

Si en 2016, la catégorie Open actuelle disparaîtra, des avantages (probablement les mêmes que cette année à l’exception implicite du nombre de moteurs, du développement et de l’essence) seront toujours accordés aux constructeurs qui n’ont pas gagné de course sur le sec depuis 2013, soit, à ce jour, Ducati, Suzuki, Aprilia, puis KTM en 2017.

Toutefois, un barème de « points de concession » a été mis en place pour tenter de simplifier la situation.

• Victoire : 3 pts
• 2ème place : 2 pts
• 3ème place : 1 pt

En 2015, tout constructeur atteignant 3 points perd le droit d’utiliser 24 litres.

En 2016, tout constructeur atteignant 6 points, sur le sec ou le mouillé, perd immédiatement le droit de faire des tests avec ses pilotes de GP, et perd toutes les concessions la saison suivante.
A partir de 2016, tout constructeur n’ayant obtenu aucun « point de concession » bénéficiera des concessions l’année suivante.

Analyse : Il est toujours difficile de déchiffrer un règlement, surtout quand celui-ci porte sur plusieurs années, avec des aménagements, des concessions et des catégories qui évoluent sans cesse.
Cependant, il semble intéressant d’essayer de comprendre le cas de Ducati, la valeur montante du MotoGP.
La firme de Borgo Panigale, suite à ses trois podiums sur le sec, vient de passer de 24 à 22 litres d’essence.
Si elle gagne trois fois cette année, elle perdra aussi la gamme tendre des pneumatiques Bridgestone.

Mais, tant que Ducati ne gagne pas une our plusieurs courses en 2015, elle conserverait de fait les avantages qu’elle espérait encore avoir en 2016; nombre de moteurs et, surtout, développement desdits moteurs en cours d’année, un point auquel la firme de Borgo Panigale semblait particulièrement tenir, mais qui, au vu des dernières performances des rouges, semble particulièrement difficile à défendre dans le temps…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store