MotoGP : Que veut faire Casey Stoner ?



Casey Stoner ne fait pas exception à la réputation des pilotes Australiens, taillés dans la masse, au caractère bien affirmé, au libre-arbitre exacerbé et au talent comme inné. Lorsque ces gens ne s’amusent plus de ce qu’ils font, ils s’en vont voir ailleurs, sans se retourner. Enfin, presque. En Superbike on a vu récemment chez Ducati revenir un Troy Bayliss plus que quadragénaire pour deux meetings où il a été loin d’être ridicule. Les démons de la compétition sont rarement exorcisés, mais on pensait bien que dans le cas de Casey Stoner, l’exorcisme avait eu lieu. Le vice-président du HRC Shuheï Nakamoto avait tenté jusqu’aux larmes du pot de départ de le retenir et le double champion du monde donnait l’impression de se faire plaisir et de rendre service à Honda pour quelques tests sur la RC213V. Sinon, à part ça, la famille, le pays et la pêche. Et pourtant… 

Et pourtant, il y a eu le cas d’un Dani Pedrosa meurtri qui a décidé d’arrêter les faux-semblants pour soumettre le sort de sa carrière à la merci d’un dernier coup de bistouri, sur un avant-bras droit usé jusqu’à la corde. D’un coup d’un seul, une place dans le box du HRC s’est retrouvée vacante, ce qui n’a pas échappé à la rumeur. Cependant, très vite, le team-manger Livio Suppo a éteint le feu en annonçant l’arrivée de Hiroshi Aoyama, le pilote d’essai officiel du blason ailé, pour combler le vide. L’affaire semblait réglée. Verrouillée. 

Alors pourquoi, après coup, ce tweet du pourtant si discret Casey Stoner. En quelques mots, il s’est mis dans une lumière crue en lâchant qu’on lui avait refusé l’opportunité d’aller à Austin et de partager le sort de Marc Marquez. Comme un besoin de dire une vérité, de souligner une déception, de revenir sur un cas qui était, insistons là-dessus, réglé. Mais peut-être pas digérer. C’est vrai quoi : s’entendre dire à chaque test accompli que l’on est toujours un génie et que l’on a rien perdu de ses capacités pour découvrir que les mêmes bottent en touche au moment de dire chiche pour un retour en MotoGP, ça laisse pas mal de questions en suspens. 

Le HRC a voulu préserver. Son Casey Stoner qui aurait donc les yeux plus gros que le ventre, et son Marc Marquez qui n’a pas débuté sa saison comme il l’aurait souhaité. Et maintenant ? Y-aura-t-il un avant et un après ce tweet ? En juillet, Casey Stoner est annoncé aux 08h00 de Suzuka, une course d’Endurance de haut niveau sur une CBRR. Le genre de course et le type de moto qui seront une totale nouveauté pour l’Australien qui s’est déjà fait une idée de la machine à Sepang. Quant à la catégorie, son ancien ingénieur de piste Christian Gabbarini précise lui-même qu’elle est très éloignée de la philosophie de course du champion. Cependant, elle a fait sortir Kevin Schwantz de sa retraite et le légendaire numéro 34 assure que ce sera une étape utile qui lui permettra de retrouver le rythme de la compétition de haut niveau. Et d’y revenir. Une intention qui n’avait jamais transpiré jusque-là chez un Casey Stoner qui suit de près son ami Pedrosa qui lui renvoie la pareille. 

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de