Austin : Tech3 veut y faire aussi bien qu'au Qatar



L’an passé, au terme du Grand Prix des Amériques, le constructeur Yamaha pouvait se féliciter de compter dans ses rangs une équipe Tech3 qui lui avait sauvait les meubles. Sur un sélectif tracé d’Austin, Marc Marquez avait magistralement joué sa partition avec sa Honda devant son équipier et la Ducati d’un Dovizioso qui inscrivait son premier podium pour les rouges. Hélas pour les trois diapasons, Jorge Lorenzo avait eu entre-temps un moment d’absence sur la grille de départ pour mieux subir une sanction ensuite, tandis que Valentino Rossi n’était pas dans le rythme. Mais une M1 pointait tout de même dans le top 5, celle de Bradley Smith. 

Le Britannique devançait son équipier Pol Espargaro. Un scénario qui s’est répété lors de la dernière échéance à Losail. Mais à une distance plus prononcée du fameux top 5. Les saisons se suivent et ne se ressemblent pas et cette année, il faudra être sacrément costaud pour prétendre aux avant-postes dans un peloton qui s’est terriblement resserré. La patron Hervé Poncharal le sait mieux que quiconque, si bien qu’il souligne, à juste titre, plus l’écart avec le vainqueur que la place d’honneur. De fait, pour le Français, revivre le tir groupé du Qatar le comblerait aisément. 

Pourtant, il ne s’agissait que des huitième et neuvième positions derrière une vielle connaissance, Cal Crutchlow, pilote redevenu privé avec une Honda. Mais la conjoncture est ainsi : « la saison a été bien lancée et nous voilà à présent sur le superbe circuit des Amériques » commente le tricolore. « Les infrastructures et leurs accessibilités permettent d’accueillir 120.000 fans et nous espérons tous les revoir cette année. Mes attentes seront de reproduire notre prestation du Qatar. Tout le monde s’est rendu compte combien le niveau avait progressé, tous les protagonistes sont dans le coup et maintenant pratiquement dans un mouchoir de poche. C’est plaisant pour le public, mais moins pour nous ! Ceci dit, nos pilotes ont fait du très bon travail à Losail lorsque l’on se rend compte qu’ils n’ont terminé qu’à treize secondes du vainqueur. Nous espérons enregistrer le même écart après les 21 tours à Austin et un final aussi palpitant que celui que Pol et Braley nous avaient produit l’an passé ! » 

Stay tuned !            

 

Rejoignez-nous sur Facebook  

 

Rejoignez-nous sur Twitter


Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de