Austin, MotoGP, FP3 : Marquez muselle Crutchlow



Les protagonistes du MotoGP craignaient la pluie pour cette dernière séance d’essais libres qui était l’ultime occasion d’éviter les pré-qualifications. Mais le ciel est resté clément et les températures amicales d’un peu plus de 20° Celsius sur un bitume sec. L’assaut du top 10 salvateur pouvait donc être lancé. Et on n’a pas été déçu ! 

Une séance palpitante et pleine de rebondissements qui a comme effacé le faux rythme de la veille imposé par les conditions de piste. Le Grand Prix des Amériques est cette fois bien lancé, avec un chrono de référence de 2’03.302 qui est l’apanage d’un Marc Marquez qui fait mieux que son temps de course de l’an dernier qui était de 2’03.575. Ceci dit, le double champion du monde qui évolue ici dans son jardin n’a pas eu la partie facile et a dû batailler jusqu’aux dernières secondes contre le chien enragé Cal Crutchlow quant à lui pas du tout perdu sur le tracé texan. Ce n’est qu’à la toute fin de l’exercice qu’il a daigné se laisser museler, mais force est de constater que le Britannique est en forme avec son nouveau châssis Honda, proche de ceux du HRC. 

La sensation était aussi de mise derrière le duo de tête puisque Lorenzo et Rossi étaient réunis exactement dans le même chrono aux troisième et quatrième rangs. Une performance là aussi réalisée dans les ultimes minutes. Au passage, on note que le Majorquin a bien sauvé les meubles alors qu’il était en ballottage défavorable et qu’il doit composer avec une sévère bronchite. Bradley Smith avec la Yamaha Tech3 ferme le top 5 à son équipier Pol Espargaro qui, lui-même, devance son frère Aleix sur une Suzuki qui jouera donc avec les grands lors des qualifications. 

Un privilège dont jouiront aussi Petrucci et Redding qui suivent un Dovizioso seulement huitième. Une prestation timide de la part de la GP15 confirmée par un Iannone seulement onzième et premier à se voir contraint de composer avec les repêchages. Il devra se méfier d’un Vinales teigneux et d’un Bradl qui monte en puissance alors que tant Hernandez que les pilotes Avintia Blusens auront à cœur de se confronter avec un officiel de Borgo Panigale. De son côté, Loris Baz est dix septième, devant un Aoyama qui remplace qui vous savez. La première Aprilia est toujours celle de Bautista, dix huitième alors que Melandri a retrouvé sa place de prédilection : la dernière. 

Stay tuned !   

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store