Austin, MotoGP, la course : Marc Marquez reste Captain America



Il a fauté au Qatar mais sur son terrain américain il reste la seule étoile. Marc Marquez n’a pas eu trop de difficulté à dominer encore son sujet à Austin, en partant d’une pole-position acquise de manière épique. Le voilà à la tête de trois concrétisations en trois visites au Texas en catégorie reine et à huit réalisations toutes catégories confondues chez l’Oncle Sam. Un phénomène digne d’un super-héros. Aujourd’hui, il était le Captain América. 

Pourtant, il est même allé jusqu’aux organisateurs pour tenter de le contrarier à cause d’une fuite d’eau s’écoulant d’un pont et humidifiant la piste. Si des gouttes étaient redoutées pour cette course, personne ne les attendait là. Mais ce retard de 37 minutes n’aura que repoussé l’échéance de cette victoire comme presque inévitable. 

Cecit dit, il y a eu de la bagarre et elle a une fois de plus opposé les Yamaha et les Ducati. Les animateurs les plus assidus ont été Valentino Rossi et Andrea Dovizioso qui ont jouté au corps à corps, manquant même de commettre l’irréparable. Au final et avec un choix de pneu avant dur différent, c’est le « Doctor » qui a dû baisser pavillon en vue de l’arrivée, Dovi se régalant de rendre la pareille de Losail à son compatriote. Un classement qui permet cependant à Vale de garder la tête du championnat pour un seul point devant Andrea Dovizioso. 

Derrière, le débat a été aussi intense mais en plusieurs épisodes entre Jorge Lorenzo et Andrea Iannone. « Por Fuera » aura gain de cause et sauve encore l’essentiel. Le sixième homme et premier des pilotes satellites est un constant et solide Bradley Smith qui a su dès le départ se mettre à l’abri des foucades du peloton qui ont eu raison de son équipier coupé en deux, dès l’entame, par un Scott Redding trop entreprenant. Le pilote Tech3 devance un Cal Crutchlow que l’on espérait cependant à meilleure fête. 

Les deux Suzuki sont dans un top 10 fermé par Petrucci tandis que Bautista est heureux de marquer un point pour Aprilia. Côté Français, Mike Di Meglio a chuté deux fois tandis que Loris Baz est avant-dernier. 

Stay tuned !      

Rejoignez-nous sur Facebook 

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de