Austin : Suzuki vibre et réduit l'écart



Suzuki a confirmé à Austin sa belle entame d’une saison qui marque son retour dans le grand bain du MotoGP. Certes, rien n’est encore parfait sur une GSX-RR où beaucoup reste à faire, mais avec deux pilotes de talent et une équipe soudée, la marque d’Hamamatsu tient son rang. Au Texas, un de ses pilotes s’est directement qualifié pour la mise en grille alors que l’autre a manqué de peu la sortie des repêchages. En course, le duo officiel est dans le top 10 et le mieux classé a pris moins d’une seconde au tour par le vainqueur. De quoi être optimiste. 

Aleix Espargaro et Maverick Vinales ont ainsi terminé huitième et neuvième de ce Grand Prix des Amériques que n’avait encore jamais vécu la GSX-RR. Pas mal lorsque l’on rend en moyenne 14 km/h en vitesse de pointe à la concurrence tandis que le comportement n’est pas encore parfait sur la Suzuki. L’aîné de Pol qui a connu quelques soucis avec Scott Redding explique : « je ne peux pas dire que je sois entièrement comblé par ma position. Cependant, nous avons réduit l’écart avec le vainqueur, ce qui veut dire que nous avons progressé depuis le Qatar. Reste que nous avons eu beaucoup de vibrations. Nous avons travaillé dur sur les réglages et l’électronique mais nous n’avons pas pu trouver une bonne solution. L’arrière restait très nerveux. » 

« Nous progressons constamment néanmoins et nous avons le total soutien de l’usine. Nous devons être patients et, en attendant, obtenir autant de points qu’il est possible de marquer. » De son côté, le champion du monde de Moto3 retrouvait avec bonheur un tracé qui lui avait apporté sa première victoire en Moto2, catégorie où, alors, il débutait seulement dans le peloton ! « Je suis heureux d’avoir amélioré ma position par rapport au Qatar. Nous progressons rapidement et je suis confiant. Cependant, le week-end n’a pas été simple car il a fallu jongler avec la météo et les conditions de piste. Mon choix de pneus n’a hélas pas été parfait. J’avais de bonnes sensations avec les durs, mais finalement, j’aurais été plus performant sur la fin avec les soft. Cependant, je suis dans le top 10 et l’écart avec les hommes de tête n’est pas si important. Nous avons besoin d’encore un peu de temps pour améliorer certaines choses et gagner en compétitivité. » 

Après deux Grands Prix disputés, Aleix Espargaro pointe huitième au championnat avec treize points et Maverick Vinales onzième à la tête de neuf unités. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook 

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de