Test Estoril : Cal Crutchlow au pouvoir chez Tech3



Une des sensations de la journée de test qui s’est tenue au lendemain du Grand Prix du Portugal sur le circuit d’Estoril est Britannique.

C’est en effet Cal Crutchlow qui s’adjuge le quatrième chrono de la séance en devançant notamment son équipier Colin Edwards mais également Valentino Rossi.A la plus grande satisfaction de son team manager, Hervé Poncharal, Crutchlow se profile comme l’étoile montante de la catégorie reine. Après un début de saison compliqué par la guérison d’une blessure identique à celle du nonuple champion du monde, le Britannique est maintenant en mesure de laisser parler son talent et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’en manque pas.Il découvre son environnement avec une déconcertante facilité et avec un flegme 100% made in Great Britain ! Modeste et posé, le serviteur de sa Majesté, apprend et monte les échelons un à un. A l’heure actuelle, bien malin celui qui dira où il va s’arrêter.

Cal Crutchlow : « Aujourd’hui, c’était très positif et je ne peux pas vraiment demander beaucoup plus que de finir en quatrième position avec seulement trois pilotes parmi les plus rapides du monde devant moi. J’ai pu enregistrer un chrono de près de deux secondes plus rapide que mon meilleur tour en course, mais j’étais assez confiant dans le fait que les changements que nous avions prévu de faire aujourd’hui me permettraient d’aller beaucoup plus vite. Perdre autant de temps de piste à cause de la météo pendant ce week-end a fait que je ne pouvais pas prendre le risque de faire un pari sur trop de changements pour la course. Honnêtement, je ne m’attendais pas à tourner dans le 1.36, mais je me sentais bien et même en ayant tourné 25 tours avec le même train de pneus, je faisais encore des temps autour des 1.37. Je sais que tout le monde va plus vite dans un test, mais mon temps aujourd’hui a été plus rapide que le meilleur tour en course de Dani Pedrosa et il a gagné, mon rythme aujourd’hui est de bon augure pour l’avenir. Nous avons déplacé le guidon et allongé l’empattement et je me sentais beaucoup plus à l’aise. La moto était beaucoup plus facile à piloter et beaucoup moins agressive ce qui m’a permis d’être rapide toute la journée. Si j’avais eu ce set-up pour la course, je suis sûr que j’aurais pu me bagarrer avec Colin, et il a terminé sixième, ce qui est très encourageant. Je suis maintenant impatient d’être au Mans. C’est la course à domicile pour l’équipe Monster Yamaha Tech 3 et le résultat d’aujourd’hui me donne beaucoup de confiance. Je peux être à nouveau compétitif sur une autre piste que je dois découvrir entièrement. « 

Voilà donc qui est de bon augure pour l’écurie Tech3 qui, à n’en pas douter, se voit bien jouer un rôle en vue alors que la caravane du MotoGP plantera sa tente, d’ici une dizaine de jours, dans l’hexagone…Stay tuned !

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de