Austin : Alexis Masbou déçu mais déterminé



Alexis Masbou arrivait à Austin, au Texas, avec le statut de leader du Championnat du Monde et même si les conditions météorologiques jouaient avec les nerfs des pilotes, il assumait pleinement son statut en signant le meilleur chrono de la première journée.

A l’attaque dès le début des qualifications et en troisième position jusqu’à cinq minutes de son terme, il n’arrivait toutefois pas à améliorer suffisamment son chrono de référence et glissait à la dixième position.

Mais qu’à cela ne tienne, le pilote Saxoprint-RTG prenait le taureau par les cornes dès le début de la course en ne laissant à personne l’opportunité de mener le groupe lancé à la poursuite de Danny Kent.

Malheureusement, dans le dernier tour et alors qu’il pointait à la cinquième position, il perdait l’avant et partait à la faute.

Si à la fin de la course, c’est assez logiquement que la déception prévalait, les motifs de satisfaction existent et c’est désormais sur le circuit des « Termas de Rio Hondo », en Argentine, lors du prochain Grand Prix, qu’il entend prendre sa revanche et rattraper une partie des points laissés sur le sol nord-américain.      

« Comme annoncé, le début du week-end s’est révélé être plutôt compliqué en raison des conditions météorologiques qui ont sévi sur Austin. Le premier jour il a plu le matin, nous avons eu des conditions mixtes l’après-midi et en FP3, on a pu rouler sur le sec même si quelques gouttes de pluie sont tombées. Heureusement, pour la suite des sessions, les choses se sont arrangées et nous avons pu rouler sur piste sèche. Après avoir réussi le meilleur temps le premier jour et avoir accroché le top six en FP3, j’étais de nouveau bien placé pendant la majeure partie de la séance qualificative. Malheureusement, je n’ai pas assez amélioré mes chronos lors des cinq dernières minutes et j’ai chuté de la troisième à la dixième place. C’est évidemment un peu loin mais grâce à un bon départ, je me suis directement retrouvé dans le groupe de tête. J’ai donné le rythme derrière Kent jusqu’à deux tours de la fin et puis, lors du dernier tour, après m’être fait bousculer, j’ai reculé en cinquième position. La suite, je ne me l’explique toujours pas ! J’ai perdu l’avant dans le dernier virage et j’ai chuté. Je suis forcément déçu car j’ai laissé de gros points dans ce dernier virage du Circuit des Amériques mais il n’y a pas lieu de gamberger. Derrière ce Grand Prix, il en reste seize autres et il faut relever la tête directement. Malgré cette chute, on peut retenir que j’ai mené le groupe de chasse quasiment d’un bout à l’autre en donnant le rythme, ce qui prouve que nous avons la vitesse. Il ne nous aura finalement manqué que le final ».

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de