Conférence de presse pré-Argentine: Valentino Rossi et les autres…



Sans doute est-ce un signe des temps, car il dirige le championnat, mais toujours est-il que Valentino Rossi s’est taillé la part du lion lors de cette conférence de presse pré-Grand Prix d’Argentine, ne laissant à Marc Marquez, Andrea Dovizioso, Cal Crutchlow, Aleix Espargaro et Yonny Hernandez, que la portion congrue des 30 minutes de l’évènement.

Bien sûr, le Docteur n’y est pour rien, puisqu’il ne fait que répondre aux questions qui lui sont posées…

Voici ses réponses.

Valentino Rossi: « Oui, vous savez, ce n’est pas très important de mener le championnat parce que on est seulement après deux courses, mais c’est évidemment la meilleure façon de commencer, en particulier parce que j’ai déjà gagné une course, ce qui est toujours une excellente chose. Avoir 41 points après Austin, dont nous savions qu’il s’agissait d’une piste difficile pour nous, c’est bien. Et maintenant nous arrivons à la troisième course dans la foulée, ce qui est toujours un bon moyen de rester concentré. Sur le papier, ce circuit est meilleur pour la M1. L’année dernière, cela a été un bon weekend même si je n’ai pas pu monter sur le podium car j’ai commis quelques erreurs durant le premier tour, mais mon rythme était très bon durant la seconde moitié de la course. On doit partir de là et j’aime le tracé.
On dirait bien qu’il y a cette année deux autres gars en bonne forme, Andrea et Marc, donc on va essayer de faire un autre bon weekend et de travailler pour être prêt pour la course.


La passion des fans autour du circuit est incroyable. C’est parfois un peu difficile mais c’est génial de voir la popularité de la MotoGP, ici en Argentine.
C’est un circuit que j’aime et on espère une bonne météo car, aujourd’hui, ce n’était pas fantastique. On espère aussi que les conditions de piste seront meilleures que celles de l’année dernière, où la piste était toute neuve et les conditions un peu difficiles au début; on n’a eu une bonne adhérence que samedi et dimanche.

Je suis dans une bonne période. A la fin de l’année dernière, on a beaucoup amélioré la moto, à la fois en freinage et en sortie de virages. J’ai pu gagner deux courses en fin de saison. Misano était quelque chose de magique; gagner à domicile est toujours un weekend spécial! Après, j’ai fait une erreur à Aragon et j’ai chuté, mais selon moi, nous avons commencé à beaucoup améliorer la moto à partir de Motegi où on a été capable de franchir une marche grâce au team et aux gars qui travaillent sur la moto. Motegi a été bon, Jorge a gagné et je me suis bagarré avec Marc; c’est là qu’on est devenu plus fort.
On essaie de continuer comme cela. On a essayé de trouver différentes directions durant les tests hivernaux mais, malheureusement, cela n’a pas fonctionné. En fait, durant les tests, je n’ai jamais été assez fort, mais pour la course au Qatar, on a mis ensemble tous les éléments. Après deux courses, il apparaît que la M1 a fait des progrès depuis l’année dernière mais on est encore un peu trop lent en ligne droite. Mais à part cela, la moto est bonne donc l’objectif  est d’être plus compétitif que l’année dernière et de lutter pour le podium avec Andrea et Marc chaque weekend.

 

Selon moi, le tracé ici est très différent de celui d’Austin et, généralement, quand il est plus fluide, c’est mieux pour notre moto. Donc j’espère et je pense que serons un peu plus compétitif qu’aux USA. Mais cela toujours difficile car Marc a dominé tout le weekend l’année dernière, et Dani a également fait une superbe deuxième moitié de course et a été capable de rattraper Jorge pour terminer second. Donc pour moi, cela reste difficile car il s’agit d’une piste où Marc a été très très très fort l’année dernière, et cela peut être un bon objectif que d’arriver plus près de lui, d’autant que moi aussi, j’ai été plus rapide dans la deuxième moitié de course.

 

L’année dernière, tout était nouveau pour tout le monde. Quand vous arrivez sur un nouveau circuit, vous devez toujours partir de zéro, donc vous devez comprendre tous les petits détails, toutes les petites choses à partir des images ou des tracés sur le plan du circuit, mais quand vous arrivez sur le circuit, c’est toujours différent, surtout quand vous prenez la piste avec la moto. Cette piste est aussi très exigeante avec le pneu avant, pas autant qu’à Austin, mais je pense que ce weekend aussi, il sera important de prendre la bonne décision pour le pneu avant. L’année dernière, le revêtement était tout neuf et on pouvait utiliser un pneu arrière très dur; on doit donc comprendre si cette année, ce sera pareil ou différent. Et après, le reste concerne les trajectoires, les deux freinages très appuyés, et le parties fluides où vous devez rester précis.

 

J’ai débuté (les courses) quand j’étais encore « black and white » (rires). C’était il y a longtemps et il était très difficile de faire toucher le genou…
Blague à part, ma position sur moto a changé depuis l’année dernière à cause de l’électronique et des pneus Bridgestone qui ont beaucoup changé. Dans le passé, quand vous pilotiez avec des Michelin, c’était une façon de piloter différente et la position d’alors ne peut plus être utilisée aujourd’hui. J’ai aussi essayé d’apprendre des autres gars, comme Marquez ou Lorenzo, qui pilote la même moto que moi, et c’est intéressant. Mais comme je l’ai déjà dit, chaque pilote s’améliore et change sa façon de piloter, comme Andrea qui a beaucoup changé depuis l’année dernière. C’est comme ça, toujours une évolution et c’est intéressant car ce n’est jamais la même chose. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de