Argentine : Cette saison Dovizioso fait le plein des sens



C’est un Andrea Dovizioso heureux qui est apparu lors de la conférence de presse d’avant Grand Prix d’Argentine. Et pour cause : la Desmosedici n’est plus la lanterne rouge des machines Factory et la nouvelle GP15 fait rougir de plaisir ses hôtes. A l’abord de la troisième course de l’année, Dovi est second au classement général provisoire à un point du leader Valentino Rossi, en comptant deux podiums et une pole-position. L’empire des sens ! Le tout sur deux tracés différents dans leur configuration. Encore un bon résultat sur celui de Rio Hondo et on sera certain à Borgo Panigale que l’on pourra tenir toute cette campagne sur un bon rythme. Le rythme oui, mais la distance ? 

Car les GP15 laissées sur le bord du tracé lors du tour de décélération après la course intense d’Austin sont revenues sur le tapis au cours de l’entretien. Une conjoncture suspectée comme être la conséquence de la perte des deux litres d’essence entre le Qatar et le Grand Prix des Amériques. Une idée écartée par un Dovi qui clame à qui veut l’entendre que tout est son contrôle chez Ducati concernant la consommation d’essence. Oui, mais alors quoi ? Il s’est bien passé quelque chose toute de même… « C’est un problème de réservoir » a grommelé l’Italien qui, tout de suit a insisté sur le fait qu’il ne pourrait en dire plus. 

Un souci de réservoir, c’est vaste. Cela peut dire qu’il n’y a plus assez d’essence dedans, ce qui revient effectivement à un souci d’autonomie. Mais ça peut dire aussi que le réservoir doit être amélioré. Les rumeurs parlent d’une évaporation trop marquée du précieux liquide due à la proximité des échappement dégageant trop de chaleur à proximité. On parle aussi de la pompe légèrement décalée sur la gauche si bien que lorsque l’on atteint la limite, le fonctionnement devient erratique. 

Ceci dit, on en voudra pas à Andrea de ne pas nous éclairer plus. Marc Marquez ne nous a pas plus informé sur les raisons de la panne de sa Honda lors des tumultueuses qualifications d’Austin saluées à la fois par le drapeau à damiers et un drapeau jaune . Transmission ou moteur, on n’en saura jamais rien. Mais le spectacle est là ! 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: motomatters


 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de