Argentine, MotoGP, qualifications : "il y a quelqu'un, derrière?"



Le ciel est bleu, la température de 21°, la piste chauffée à 40°, et le temps de référence provisoire de Marc Marquez de 1’38.602.

FP4: Seule séance ne comptant pas pour les qualifications, le stress est moins présent que lors des séances précédentes mais, cette fois, l’enjeu est néanmoins important, à savoir valider les pneus et les réglages qui seront utilisés en course demain, lors que les conditions de piste et météo ont considérablement évolué depuis le début du weekend…

Marc Marquez, Andrea Dovizioso,  Aleix Espargaro et Maverick Vinales s’élancent en Hard avant, Hard arrière, Valentino Rossi et Jorge Lorenzo en Hard avant, Extra Hard arrière, Bradley Smith et Pol Espargaro en Medium avant, Extra Hard arrière, Andrea Iannone en Medium avant, Hard arrière; tous les goûts sont donc dans la nature!

Et avec ces choix, c’est Jorge Lorenzo qui pose un premier jalon en 1.39.506, devant Marquez, Dovizioso, Hernandez, Rossi, les deux frères Espargaro, Vinales et Iannone.
Les images des gestes des pilotes rentrés au stand à la fin du premier run montrent bien que personne n’est vraiment content et que les motos bougent encore dans tous les sens…

Valentino Rossi et Jorge Lorenzo repartent avec la même combinaison de pneus , Aleix Espargaro troque son Hard avant pour un Medium  et Marc Marquez fait de même en abandonnant son Hard arrière pour un Extra hard.
Lorenzo rentre à nouveau et teste cette fois un Medium avant.

Marc Marquez semble le mieux se sortir de toutes ces expérimentations puisqu’il s’empare du meilleur temps provisoire en 1.39.265 devant un Cal Crutchlow (Hard/Hard) décidément très présent en essais. Suivent Lorenzo, Dovizioso et Rossi. Les « non-Factory » n’ayant rien à gagner, personne n’a passé le Medium arrière.

QP1: l’ultime chance de figurer dans le Top 12 sur la grille.
Tous les yeux sont évidement braqués sur les deux Yamaha Tech3 qui subissent de plein fouet les avantages procurés aux « non-Factory ». On notera également la présence de la RC213V ex-Dani Pedrosa en se demandant ce qu’aurait réellement pu en tirer un certain Casey Stoner…

Au final, seul Bradley Smith pourra s’imposer face aux Medium des Open et des Factory Options, Hector Barbera complétant ce duo de rescapés.

QP2: le combat des chefs!

Jorge Lorenzo (Medium avant/ Hard arrière) fait tout de suite parler la poudre et réalise tout de suite un 1.38.485, nouveau record du circuit, battu dans la foulée par Marc Marquez en 1.38.203; ça commence très fort!
Cal Crutchlow complète cette première ligne provisoire et les Ducati, même avec leurs Medium arrière, ne semble pas en mesure de répondre.

Marc Marquez (Hard/Hard) améliore encore avec un incroyable 1.37.873, à un gros dixième de sa pole 2014!
Les jeux semblent faits, malgré un baroud d’honneur d’Aleix Espargaro, déjà relégué à 4 dixièmes.
Et les jeux sont faits; 1.37.802 pour Marquez, les autres Factory sont à plus de 6 dixièmes… et la moto de Lorenzo tombe même en panne lors des essais de départ.
Une chappe de plomb vient de tomber sur la pampa…

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de