Argentine: vous avez dit "graining"?



Avec son revêtement neuf mais très peu utilisé, le circuit de Termas de Rio Hondo nécessite que les motos y déposent de la gomme pour que l’adhérence devienne correcte. 

Mais en s’astreignant à cette procédure, les pilotes rencontrent alors un problème avec leurs pneus; le graining. 

Quoi de mieux que les explications d’un professionnel pour nous faire comprendre cet effet, à priori contradictoire, d’un pneu qui se dégrade fortement alors qu’il n’y a pas d’adhérence?

Masao Azuma – Ingénieur en chef chez Bridgestone : « Le Graining est un type particulier d’usure qui est le fruit d’une surface de piste à très basse adhérence mais qui est pourtant abrasive. Il cause une usure excessive du pneu et crée une apparence rugueuse sur la bande de roulement du pneu. Ce phénomène apparaît souvent quand il y a de grandes quantités de poussières sur le circuit qui causent des patinages excessifs et des dérapages du pneu arrière. Nous nous attendions à ce que le graining arrive pendant la première séance et savions que plus de caoutchouc serait déposé sur la trajectoire, plus le problème disparaîtrait. Lors de la deuxième séance d’essais, vendredi après-midi, le graining a été grandement réduit, et avait complètement disparu le samedi, donc la performance du pneu est revenue à la normale. Les conditions de piste sales qui causent le graining sont quelque chose qui arrive sur les pistes qui ne sont pas utilisées régulièrement, et n’ont pas donc de trajectoire propre, l’exemple le plus évident en dehors du circuit Termas de Rio Hondo étant le Circuit de Losail du Qatar. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de