FIM CEV Repsol, Moto3 : Joan Mir fait le boulot, Nicolo Bulega sauve les meubles



A la vue des qualifications, nous nous attendions à voir une course Moto3 avec des écarts assez conséquents… Cela a bien été le cas mais, pourtant, le spectacle était quand même au rendez-vous !

Joan Mir réalise un bon départ depuis la pole position, alors que Bo Bendsneyder, qualifié troisième se loupe. Le poleman se met rapidement dans le rythme et dispose déjà d’une seconde d’avance à la fin du premier tour. Albert Arenas, Aaron Canet et Nicolo Bulega le poursuivent, mais seul ce dernier, pilote de Valentino Rossi, réussit à réagir et à ramarrer l’Espagnol avant de prendre la tête à l’entame du troisième tour.

Derrière ces deux-là se trouvent donc Arenas et Canet, alors que Bendsneyder produit un effort pour tenter de les rejoindre.

Pendant ce temps, Martin Vanhearen, qualifié septième, pointe à la onzième position alors que Simon Danilo et Loris Cresson sont respectivement quatorzième et dix-huitième. Mais la chance n’a pas décidé d’accompagner le frère de Jules Danilo ce week-end… Après avoir rencontré des soucis de boîte de vitesse tout au long du week-end, Simon a été contraint de rentrer aux stands lors du cinquième tour.

Devant, Mir et Bulega se disputent toujours la première place avec plus de dix secondes d’avance sur le groupe des poursuivants, composé de Bendsneyder, Arenas et Canet.

On pense alors que les deux premières places sont acquises et que ces derniers devront se contenter de lutter pour la dernière marche du podium. Et pourtant, à trois tours de la fin, Bendsneyder fait une erreur et laisse le champ libre à Canet qui dispose désormais d’une petite avance pour assurer la troisième place.

Mais, au même moment, Nicolo Bulega chute, alors que l’on s’attendait à une bagarre finale pour la première place. Heureusement pour lui, sa moto n’est pas abimée et il peut repartir… second juste devant Canet, grâce aux dix secondes d’avance dont il disposait.

Joan Mir terminera donc premier sans avoir à forcer son talent, et Nicolo Bulega se fera battre dans le dernier tour par Canet. Bo Bendsneyder et Albert Arenas complètent le top 5.

Côté francophone, Martin Vanhaeren confirme son bon week-end avec une onzième place alors que Loris Cresson a réalisé une belle remontée de la vingt-cinquième à la seizième place. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de