Jerez : « après la chute, j’ai préféré en rester à deux trains de pneus »



Marc Marquez avait annoncé qu’il aurait des difficultés à tenir son rang d’homme auquel son sponsor a donné des ailes et qu’il serait certainement compliqué de se qualifier en première ligne.

Visiblement, ça n’a pas été un énorme souci puisque l’Espagnol se qualifie en seconde position derrière un Lorenzo volant.

Si on regrettera tout de même de ne pas avoir vu ces deux hommes réellement se battre pour la pole, on notera tout de même, comme le relève Marquez, que le plus difficile reste à venir avec 27 tours à accomplir dans la chaleur torride de Jerez.

Point positif tout de même, aujourd’hui, l’Espagnol n’a pas eu recours aux antidouleurs et malgré tout il est second. Demain il y aura recours pour la course.

« Nous savions que ce serait difficile d’accrocher la première ligne. Tel était le but et nous avons réussi, donc j’en suis très heureux. Toutefois, nous savons aussi que demain ce sera une course difficile et qu’il sera difficile de terminer les 27 tours. D’autre part, aujourd’hui, j’ai pu rouler sans analgésiques et demain je vais en utiliser. Nous avions préparé trois trains de pneus à utiliser lors de la séance de qualification, cependant, après ma chute en FP4, j’ai préféré ne pas pousser les choses et nous en avons utilisé seulement deux».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de