Jerez, conférence de presse post-course : Jorge Lorenzo, honnête et drôle !



Victoire oblige, Jorge Lorenzo a la part belle des questions des journalistes après la course. Comme à son habitude, le pilote Yamaha a répondu avec une grande franchise; mental, technique, humour, tout a été abordé…

Et ce n’est pas dénué d’intérêt!

Sa course.

Jorge Lorenzo: « Quand vous êtes comme cela avant le départ, avec des conditions (de piste) pas très chaudes, vous avez un doute quand vous débutez la course; peut-être que vous n’allez pas ressentir la même chose, en particulier avec le train avant, peut-être que vous n’allez pas pouvoir freiner de la même façon que lors du weekend. Cette fois, tout était bien, je pouvais freiner tard en entrée de virage, avoir une bonne vitesse de passage et une bonne adhérence à l’accélération. Donc, quand vous êtes comme cela, vous devez donner votre maximum pour gagner cette course.
Le problème est que j’étais très rapide en début de course, en 38.7, mais Marc l’était aussi, et ce jusqu’au 4ème ou 5ème tour où j’ai pu prendre un avantage de 0.3 seconde, puis 0.5 et 0.8 aux tours suivants et j’ai pu piloter encore mieux et augmenter cet avantage.

Au 17ème tour, j’ai commencé à avoir des problèmes de vibrations à l’arrière et j’ai dû être prudent pour économiser le pneu arrière mais, heureusement, après quelques tours, cela est revenu à la normale et j’ai pu me rassurer et remporter cette course. Jerez, c’est la course la plus spéciale que vous pouvez remporter. »

Vous avez dominé tout le weekend, essais, qualification et course. Cela doit vous apporter un énorme boost de confiance?

Jorge Lorenzo: « Vous savez, heureusement pour moi, et spécialement en MotoGP, j’ai une très bonne carrière. Je suis en bonne position dans la plupart des courses et je me sens bien pour me battre dans la plupart des courses, mais parfois j’ai eu aussi de mauvais moments, comme tous les sportifs. Mais j’ai toujours été capable de les surmonter. Dans ces périodes difficiles, je doute, mais je sais que tôt ou tard, de meilleurs moments arriveront. Et, heureusement pour moi, c’est arrivé à Jerez. Quand nous sommes revenus en Europe, j’ai profité de cette belle opportunité pour gagner devant les fans. »

La prochaine course est au Mans. Comment la voyez-vous, par rapport au championnat?

Jorge Lorenzo: « En compétition, tout peut arriver, vous ne pouvez pas vous attendre à quoi que ce soit. Donc pour moi, c’est mieux d’avancer tour par tour. Même pas séance par séance mais tour par tour, virage après virage. Et je finis une séance, je commence à penser à la suivante. Je ne veux pas regarder trop loin, je veux rester concentré sur mon pilotage, prendre du plaisir en pilotant et garder cette confiance que j’ai gagnée ici à Jerez pour la répéter au Mans. Evidemment, cela ne peut pas être tout le temps aussi bien qu’aujourd’hui, mais j’espère que ce sera mieux que lors des deux premières courses. »

Durant le weekend, vous avez répété plusieurs fois que vous vous étiez servi de votre instinct. A quel point cela a-t-il été important aujourd’hui, pour gagner la course?

Jorge Lorenzo: « Oui, ce que j’ai dit vendredi à propos de l’instinct a été très important pour la presse mais, vous savez, ce n’est pas seulement un changement de mentalité. C’est une combinaison de plusieurs éléments. Tout a bien été; la moto, les pneus, pas de problème lors du départ, pas de problèmes bizarres comme lors des courses précédentes (Je pense qu’en Argentine, nous n’étions pas aussi mal que ce que l’on pouvait croire). Ici, on a pu démontrer notre réel potentiel que l’on avait au Qatar jusqu’à ce que ce problème survienne. Et au final, j’ai pu me battre à nouveau avec les Top pilotes. »

Vous avez été 27 secondes plus rapide que l’année dernière et 20 secondes plus rapide que le record de Casey Stoner. A quoi attribuez -vous ce pas en avant?

Jorge Lorenzo: « Avant tout, la météo a permis à tout le monde d’aller plus vite. Quand le soleil brille beaucoup, la course n’est pas la même car le revêtement surchauffe, comme l’année dernière. Cette année, on a également pu gérer le pneu arrière tendre, contrairement à l’année dernière. La moto est également plus rapide. Pas en ligne droite mais dans les virages. Tous cela fait que l’on a été plus rapides que l’an dernier. »

Pourquoi n’avez-vous pas sauté dans le lac, aujourd’hui?

 Jorge Lorenzo:  » (rires). Je l’ai déjà fait, en 2010. J’ai pensé le refaire mais en courant, je me suis dit « bon, il n’y a pas tellement de gens ici, pour m’aider comme la dernière fois » (rires car Jorge Lorenzo avait failli se noyer). Jeudi, je n’avais pas vérifié s’il y avait des marches pour en sortir et j’ai 28 ans et je ne veux pas mourir aujourd’hui… Je veux m’amuser et fêter cette victoire ce soir, donc finalement je me suis arrêté au dernier moment et suis retourné à ma moto. »

Cette année, les Bridgestone Medium sont plus durs que l’année dernière. Cela aide-t-il Yamaha à être plus proche de Honda?

Jorge Lorenzo: « Cela dépend des circuits. Par exemple, en Argentine, presque tout le monde s’est prononcé pour le pneu le plus tendre alors que l’année d’avant, c’était pour le plus dur. Ici, c’était plus ou moins le contraire, non? Tout le monde a pris le tendre, l’année dernière le dur (ndlr : contradiction). Ca dépend des circuits.  A Jerez, on dirait que le revêtement s’est un peu dégradé avec les années donc, probablement que les gens de Bridgestone se sont dit que le tarmac offrait peu d’adhérence pour le pneu arrière dur. »

Vous pensez que c’est cela qui explique que Yamaha soit plus proche de Honda, ou c’est aussi à cause du développement?

Jorge Lorenzo: « Jusqu’à présent, Vale a fini devant les Honda, à part à Austin. Mais j’étais derrière, pire que l’année dernière. Pour être honnête, je préfère encore les pneus de 2013, ceux qui ne possèdent pas la fonction anti-chaleur, mais nous devons nous adapter à la situation et c’est la même chose pour tout le monde. Peu à peu, je comprends la façon d’exploiter ces pneus au maximum. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de