Jerez, conférence de presse post-course : Marc Marquez , à cœur ouvert.



Auteur d’une très belle seconde place lors de ce Grand Prix d’Espagne, malgré sa main blessée, Marc Marquez s’est exprimé lors de la conférence de presse post-course.

Entre plusieurs éloges à Jorge Lorenzo, précisions techniques et de pilotage, ainsi qu’agacement au sujet de Casey Stoner, on en vient à se demander si cette conférence n’était pas finalement plus intéressante que la course elle-même…

Marc, une course difficile mais 20 points très importants?

Marc Marquez: « Oui, oui. Bien sûr, j’ai essayé de gagner, mais aujourd’hui, quand j’étais derrière Jorge, j’ai vu la façon dont il pilotait, et je me suis dit « ok, aujourd’hui, c’est le jour de Jorge et ma place est à la deuxième! ».
Je suis très heureux car dès le 5ème ou 6ème tour, tout était bon à propos de mon doigt mais j’utilisais davantage mon bras droit et j’ai commencé à ressentir le syndrome des loges. je me suis alors dit que je devais gérer pour ne pas avoir de problèmes en fin de course. Puis j’ai vu que Valentino me rattrapait peu à peu et je me suis dit « Ok, ça va être comme en Argentine? » mais j’ai pu forcer et voir qu’il avait des problèmes pour réduire l’écart. Donc j’ai pu maintenir l’écart et je suis heureux de cette deuxième place et des 20 points. »

Il y a une semaine, vous étiez à l’hôpital. Pouviez-vous rêver de finir second ici?

Marc Marquez: « Oui, je suis très heureux car, ok, il s’agit seulement du petit doigt, mais ça me dérange au freinage et en accélération. Mais, ok, de toute façon, aujourd’hui, Jorge était extrêmement rapide et nous devons travailler pour essayer d’être plus rapides à chaque course. Comme je l’ai dit, je suis heureux de cette deuxième place car nous sommes arrivés ici avec un doute sur comment ça allait se passer et nous finissons le weekend en étant plus proches du leader. »

Il y a des tests demain. Allez-vous rouler?

Marc Marquez: « Non, non, je ne roulerai pas. Bien sûr, nous avons des choses à essayer pour tenter d’améliorer des problèmes que nous avons, mais pour le moment, je préfère garder mes ressources pour Le Mans et pour bien me rétablir, parce qu’on ne sait jamais, une autre chute pourrait empirer les choses… »

Quel est le problème avec votre doigt à l’accélération? C’est plus dur pour tenir la moto?

Marc Marquez: « Non. Bien sûr, la puissance dans le bras droit n’est pas la même et je dois utiliser davantage le gauche. C’était le point d’interrogation concernant la course et c’est pour cela que j’ai fait peu de départs durant le weekend et aussi moins de tours, parce que j’ai essayé de garder mon bras droit en bonne forme pour aujourd’hui. Si j’avais piloté de la façon agressive habituelle, j’aurais de plus en plus ressenti la fatigue et j’ai déjà ressenti le syndrome des loges. Mais, ok, on pourrait dire que le toucher n’était pas le même, qu’on aurait pu aller plus vite, mais le doigt n’est pas une excuse pour aujourd’hui. Je veux dire que Jorge était plus rapide que nous. »

Cette année, les Bridgestone Medium sont plus durs que l’année dernière. Cela aide-t-il Yamaha à être plus proche de Honda?

Marc Marquez: « Les Yamaha se sont grandement améliorées déjà à la fin de l’année dernière, et cette année, ils pilotent vraiment bien et sont très rapides. Mais, de toute façon, notre plus gros problème se situe pour le moment à l’arrière. Pour une certaine raison, nous sommes très forts sur un tour mais rencontrons plus de problèmes en endurance. Nous essayons de travailler là-dessus et nous avons déjà quelques idées, mais ce weekend nous n’avons rien essayé car je n’étais pas sûr, à cause de mon doigt. Nous essaierons à la prochaine (course) et bien sûr, nous savons ce que nous devons améliorer donc nous essaierons de résoudre ce problème pour être plus forts. »

En ce moment, vous vous battez seul contre deux pilotes Yamaha. Est-ce plus difficile pour le championnat ou cela n’a pas d’importance pour vous?

Marc Marquez: « Cela importe peu car, au final, nous sommes à la quatrième course du championnat et, ok, ils sont dans le même team, mais ils travaillent chacun de leur façon et essaient de donner leur maximum. Oui, bien sûr, le problème c’est que Honda ne récolte des informations que d’un seul pilote depuis trois courses, mais Dani sera là à la prochaine course, du moins je l’espère. On sait où on doit s’améliorer, on va essayer de s’améliorer pour être plus fort, en particulier sur ces circuits comme celui-là où on a plus de problèmes; les entrées de virages sur l’avant, comme ici ou au Qatar. »  

Cal Crutchlow a dit que la Honda était la moto la plus physique et qu’elle demandait 30% d’énergie supplémentaire. Quand vous avez un problème physique, cela rend-il les choses plus difficiles pour obtenir un résultat?

Marc Marquez: « Oui, bien sûr. En fait je ne sais pas car je n’ai pas piloté les autres motos mais, bien sûr, la Honda est très très dure au niveau physique. Mais d’un autre côté, quand tout fonctionne bien, vous êtes un cran devant les autres. Quand nous avons des problèmes, nos problèmes sont plus importants, car la moto bouge tout le temps, et quand vous êtes blessé, cela devient plus difficile. Par exemple ici, à la fin de la course, là où j’avais le plus de problèmes, c’était dans la ligne droite, plus que dans les virages. Pour contenir le wheelie, j’avais beaucoup de problèmes. Mais sur d’autres circuits, ça fonctionne très bien et on doit utiliser ce potentiel. »

Vous dîtes que vous espérez que Dani reviendra à la prochaine course. Mais si cela perdurait, pourriez-vous suggérer à Honda de joindre Casey le team?

Marc Marquez:  » (expression de consternation) Non, vous savez, au final, Hiroshi est le pilote. Il fait un très bon travail, il roule avec un chrono compétitif pour essayer des choses mais au final, non, je sais bien où améliorer les choses dans mon box. Par exemple Dani utilise une moto complètement différente de la mienne, donc pour moi cela importe peu. Je sais ce que je dois faire de mon côté et ce n’est pas de mon ressort. Je m’occupe juste de mon équipe. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de