Ben Spies pense que Yamaha va combler son retard sur Honda



Ben Spies a alterné le manque de chance et le moins bon depuis l’entame de la saison.

Le manque de chance avec l’incident technique sur sa moto lors du Grand prix du Portugal qui a fini par avoir raison de ses nerfs et, dans une moindre mesure, en se retrouvant enfermé dans les premiers tours du Grand prix du Qatar, ce qui l’a empêché de se battre pour un top5.

Le moins bon ensuite, au Grand Prix de Jerez où, avec des pneus à la limite, et après avoir dépassé Pedrosa, l’Américain a terminé sa course dans le bac à gravier.

Il n’a donc marqué à l’heure actuelle qu’une seule fois des points et se retrouve déjà à 55 unités de son chef de file, Jorge Lorenzo, actuel leader du championnat du monde.

Son équipier mène le bal en tête du classement et c’est bien là le paradoxe de ce début de saison, qui, ceci dit, confirme le scénario que Bernard Ansiau avait envisagé avec nous lorsque nous l’avions rencontré entre les tests de Sepang 1 et ceux de Sepang2 . La Honda est supérieure au reste du plateau, on en veut pour preuve la facilité déconcertante avec laquelle Pedrosa, avec un bras diminué, s’est défait de Lorenzo en fin de course à Estoril, mais le HRC n’arrive pas à capitaliser cette supériorité. Avec deux, voire trois pilotes, si on y inclut Simoncelli, capables de gagner à chaque course, ils finissent par se marcher sur les pieds et à se partager les gros points ce qui, au final, finit par diluer l’impact et la main-mise de Honda sur le classement général.

Pourtant Ben Spies reste confiant sur les capacités de Yamaha à combler son retard.

« Je l’ai dit à plusieurs reprises cette année parce que, évidemment la conversation principale tourne autour du nombre de Honda dans le top cinq et sur la performance de ces machines. Mais la chose positive, c’est que c’est une classe prototype et les choses peuvent y changer du jour au lendemain. « 

« Les choses pourraient changer demain et l’année prochaine avec la nouvelle classe des 1000cc. On a déjà vécu ce scénario où un constructeur commence vraiment très bien et puis où tout d’un coup, tout change. C’est donc la donnée positive. On peut toujours régler le problème, faire face et faire mieux. « 

« Ils ont de bons pilotes et ils semblent être un petit peu en avance sur nous, mais ça ne nous déconcerte pas. Nous allons continuer à travailler à 100% et essayer de combler l’écart dans un premier temps. Ensuite nous essayerons de passer devant et voir ce qui se passe. « 

Le texan semble savoir exactement d’où vient la supériorité de la Honda.

« Ils ont l’air d’avoir résolu une partie des problèmes de stabilité ce qui leur permet d’accélérer très fort et leur système d’embrayage permet des changement de vitesse en douceur. Tout ça fonctionne très bien, mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas faire la même chose ou mieux encore dans un proche avenir. Le département développement est à quelques encablures seulement de mettre au point un système encore mieux et c’est ce que nous attendons avec impatience. « 

C’est en tout cas à espérer pour Ben Spies qui a un urgent besoin de points. Les places sont tellement chères dans le top5 avec le retour timide, mais confirmé des Ducati, que quelques améliorations techniques sur sa M1 ne seront pas de trop…Stay tuned!

Source interview : MCN

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de